Rechercher un Fournisseur
Trouver un
magasin bio
Sociétés pouvant vous intéresser :
Annuaire Vert Devoir de mémoire

Devoir de mémoire

La mémoire est une fonction indispensable pour assurer les différentes taches de la vie courante.
Les étudiants doivent plus spécialement la préserver car elle est un de leurs meilleurs atouts pour réussir leurs examens écrits comme oraux.
Pour les aider à mettre toutes les chances de leur côté, voici quelques conseils simples à adopter le temps des révisions et des épreuves. Mais aussi plus tard dans la vie professionnelle, et tout au long de l’existence, car une bonne mémoire s’entretient chaque jour, un peu comme un muscle.

 

La mémoire courte ?

En théorie, la mémoire est bonne quand on est jeune, mais fortement sollicitée comme elle l’est en période d’examens, elle peut montrer des signes de faiblesse.

On lui connaît par ailleurs des ennemis :

  • La fatigue, et surtout les nuits trop courtes car la mémoire est une des fonctions qui se régénèrent pendant le sommeil.
  • La sédentarité et plus encore le manque d’oxygénation car, comme tous les organes du corps, le cerveau se nourrit d’oxygène.
  • L’alimentation industrielle, pauvre en nutriments essentiels.


Une bonne mémoire se construit donc chaque jour avec une saine hygiène de vie.
Tout commence dans l’assiette : l’alimentation doit être variée et de préférence bio, en privilégiant les produits de saison, plus riches en nutriments vitaux et plus savoureux au goût.

 

Ces éléments essentiels au bon fonctionnement du cerveau doivent figurer chaque jour au menu des étudiants :

 

Les acides gras Oméga 3, lesquels fluidifient la membrane des neurones, favorisant ainsi les connexions et les échanges d’informations entre eux.

  • On les trouve dans les poissons gras (anchois, sardine, hareng, maquereau, saumon sauvage ou bio), les huiles de noix et de colza, le pourpier, les noix de Grenoble…

 

Les antioxydants qui préservent l’organisme contre les agressions des radicaux libres, donc du vieillissement cellulaire.

  • On les trouve dans tous les fruits et légumes, surtout les plus colorés (mangue, papaye, grenade, potiron, tomates, choux, épinards….), dans le thé vert, dans les « super fruits » (baies d’aronia, de goji, mulberries, jus de mangoustan…).

 

Les glucides lents pour éviter toute hypoglycémie.

  • A trouver dans les pâtes et le riz complets ou du moins, cuits al dente, dans le pain aux céréales, dans les pommes de terre en robe des champs ou cuites au four…

 

Les vitamines B, indispensables pour le bon fonctionnement du cerveau, mais aussi pour le système nerveux.

  • Dans l’assiette : céréales complètes, fruits de mer, viande maigre, foie, levure de bière…

 

Des acides aminés indispensables à la synthèse de neuromédiateurs (acétylcholine, sérotonine, dopamine, noradrénaline) impliqués dans les processus de mémorisation.

  • Ils sont présents en bonnes quantités dans la viande, le poisson, les œufs, les fromages, mais aussi dans les légumineuses et les oléagineux.
  • Ces aliments fournissent aussi pour la plupart du phosphore, un des minéraux de prédilection pour la mémoire.

 

Du fer car l’anémie peut expliquer les troubles de la mémoire.  En effet, le fer est essentiel à la synthèse de l’hémoglobine et contribue à une meilleure oxygénation des cellules.

  • On le trouve dans les viandes rouges, les coquillages, le chocolat, les pignons de pin, les fruits secs, la spiruline et la klamath, le persil…


Les parents ont donc un rôle important à jouer en proposant des menus équilibrés, car plus encore en période d’examens qu’en temps normal, les adolescents sont attirés par des produits gras et / ou sucrés, très énergétiques, faciles à manger mais pauvres en éléments essentiels. Les calories qu’ils apportent sont en quelque sorte « vides ».
Précisons quand même que le cerveau à lui consomme 100 g de glucose par jour. Mais il ne s’agit pas de prendre cette information comme prétexte pour laisser les jeunes consommer à haute dose bonbons et gâteaux ! On peut par contre leur conseiller de manger des fruits secs et oléagineux : ils fournissent de l’énergie indispensable pour les neurones, mais aussi des minéraux fort utiles (calcium, magnésium, potassium….) et des protéines en bonnes quantités et de bonne qualité. Dattes, pruneaux, figues, abricots, bananes séchés doivent donc être proposés largement aux étudiants, d’autant qu’ils sont faciles à grignoter tout en étudiant et plaisants au goût.

 

Au calme


Le stress étant très délétère pour la mémoire, on conseillera en plus de privilégier les sources naturelles de magnésium : fruits secs et oléagineux, chocolat noir, céréales et légumes secs, certaines eaux minérales…
En prévention du trac, inhérent aux examens, des techniques de respiration, le yoga, la relaxation, l’homéopathie… ont fait leurs preuves.

Pour les aider à se relaxer, tout en continuant à exercer leur mémoire et à fixer des informations importantes, les étudiants peuvent faire travailler leurs neurones autrement, en pratiquant des jeux ludiques et instructifs comme les mots croisés ou fléchés, le Sudoku…

Pour stimuler leur mémoire auditive, ils peuvent aussi réciter à voix haute, voire chanter, leurs cours : un bon exercice pour se préparer aux oraux.

Si l’abus de télévision est néfaste, ils doivent quand même se tenir informés de l’actualité et peuvent suivre des débats de société dans lesquels ils peuvent trouver de la matière utile pour leurs épreuves.

Par ailleurs, la sédentarité et l’enfermement (même s’il s’impose pour réviser) sont très néfastes pour la mémoire : le cerveau doit donc être oxygéné chaque jour lors d’activités en extérieur que ce soit pour aller faire un jogging, du vélo, marcher en forêt, voire même sortir le chien. Des séances de Bol d’air Jacquier seront aussi bienvenues pour booster la mémoire et la concentration : il s’agit d’une méthode d’oxygénation 100% naturelle, validée scientifiquement, qui optimise l’assimilation de l’oxygène par toutes les cellules de l’organisme, donc celle du cerveau. Le Bol d’air favorise en plus la détente (pour plus d’infos : www.holiste.com)

 

Belles plantes


En phytothérapie, certains végétaux sont reconnus pour agir favorablement sur la mémoire :

  • Le plus connu et plus répandu est sûrement le ginkgo biloba. Les feuilles de ce bel arbre, très vénéré en Asie pour sa grande résistance, contiennent des substances (quercétine, ginkgolides…) qui améliorent la circulation du sang, notamment au niveau cérébral. Ces molécules protègent aussi les cellules nerveuses car elles sont antioxydantes.
  • Le ginseng est une célèbre racine asiatique dite adaptogène c’est-à-dire qu’il augmente la résistance aux différents stress, physiques comme psychiques. De plus, il améliore les performances mentales comme physiques.
  • Enfin, le rhodiola, en tant que stimulant du système nerveux central, améliore la vigilance, la concentration, l’apprentissage et la mémorisation.


Ces 3 alliés naturels sont proposés sous forme de compléments alimentaires, en ampoules buvables, comprimés ou en gélules.
Les étudiants préfèrent généralement les formes sèches (comprimés ou gélules), plus faciles à prendre et à emporter, et sans goût.

En magasins, vous n’aurez pas souvent affaire aux étudiants directement, mais vos conseils seront fort utiles à leurs parents qui feront tout pour aider leurs enfants à réussir.
Entretenir sa mémoire nous touche tous de toute façon, que l’on soit jeune ou moins jeune.

 

 


Ce site Internet est votre espace. Faites-le vivre !


Laissez vos commentaires, complément d'information et retours d'expériences ci-dessous.

Retour en haut de la page
Commentaires (0)
Poster un commentaire

*Champs obligatoire