► Retour à la home
Annuaire Vert
actualités
Bananes et produits bio importés respectent la réglementation européenne en vigueur

Bananes et produits bio importés respectent la réglementation européenne en vigueur

Depuis plus de 15 jours, le caractère bio des bananes produites dans certains pays du Sud et vendues en France est remis en cause.

L’Agence BIO rappelle les conditions de contrôle et d’importation de ces produits et tient à rassurer les consommateurs sur les produits portant la mention bio quelle que soit leur provenance. En effet, les reconnaissances accordées par la Commission européenne garantissent que les cahiers des charges et les systèmes de contrôle permettant l'octroi du logo bio européen, souvent accompagné du logo AB, répondent aux mêmes principes et objectifs que ceux énoncés par le règlement européen relatif à l’agriculture biologique.

Un encadrement strict de tous les produits bio importés

Les importations sont strictement encadrées et elles sont autorisées si des garanties sont apportées sur le respect des principes et des objectifs du règlement européen relatif à l’agriculture biologique.

Ainsi, pour pouvoir exporter leurs produits bio vers l’Union européenne, les pays tiers ou leurs organismes de contrôle font une demande de reconnaissance auprès de la Commission en application du règlement bio européen1.
Tous les lots de produits biologiques importés de pays n’appartenant pas à l’Union européenne sont accompagnés d’un certificat d’inspection délivré par un organisme de contrôle.
Les organismes certificateurs opérant en pays tiers sont reconnus par la Commission européenne et sont régulièrement évalués :

  • Ils sont audités par leurs organismes d’accréditation (COFRAC pour les organismes de contrôle français, DAKKS pour les organismes de contrôles allemands, IOAS pour certains organismes de contrôle hors UE, etc.) et par la Commission européenne ;
  • Tous les ans, ils doivent transmettre un rapport d’activité à la Commission européenne ;
  • Si les informations transmises lors des rapports annuels sont insuffisantes ou si la Commission européenne constate des dysfonctionnements, cette dernière peut proposer un retrait rapide de la reconnaissance, interdisant de fait toute activité de certification des importations bio pour cet organisme ;
  • Les irrégularités éventuellement constatées sur le marché européen sont signalées via le système OFIS (Organic Farming Information System) qui permet d’échanger les informations avec les organismes certificateurs des pays tiers et d’assurer leur traitement.

La liste des pays tiers et des organismes certificateurs opérant en pays tiers et actuellement reconnus au titre de l’équivalence est disponible sur le site de l’Agence Bio :
http://www.agencebio.org/importer-des-produits-bio

Lire la suite