► Retour à la home
Annuaire Vert
actualités
Les nouveaux modes de consommation et d'habitude de vie des Français vis-à-vis du bio!

Les nouveaux modes de consommation et d'habitude de vie des Français vis-à-vis du bio!

CLUSTER BIO AUVERGNE RHÔNE ALPES

Organics Cluster Rhône-Alpes et COSMEBIO® se sont associés pour répondre à ces questions en concevant une étude consommateurs intitulée « Profil des consommateurs et pratiques d’achat de cosmétique et alimentation Bio en 2016(1) », réalisée par OpinionWay/ Senseva.

Cette étude réalisée dans le cadre des B.I.O. N’Days 2016, délivre des messages pertinents et annonce un nouveau paysage de consommation et de comportements des français.

Voici en avant-première les résultats de l’étude.

(1) Etude consommateurs Organics Cluster/ COSMEBIO® réalisée par Senseva/ OpinionWay du 2 au 14 février 2016 - selon la méthode CAWI - auprès d’un échantillon de 1076 acheteurs de produits Bio de mars 2015 à mars 2016, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus.

Le marché des produits Bio est en croissance permanente depuis une dizaine d’années.

Mais qui sont les acheteurs de produits Bio alimentaires et cosmétiques? Pourquoi sont-ils passés au Bio? Pourquoi y restent-ils?

Des consommateurs soucieux de leur santé

Les résultats de l’étude ont mis en évidence le fait que les acheteurs de produits Bio sont attentifs à leur santé physique et psychologique à plus de 80%. Ils pratiquent régulièrement une activité physique pour plus de la moitié (50%), et majoritairement une activité de plein air ou une activité sportive de manière hebdomadaire. Ils ont un intérêt marqué pour la cuisine, la recherche de produits alimentaires de qualité (+ 60%) mais aussi pour les activités de bien-être, phénomène plus conséquent chez les consommateurs de cosmétiques Bio (+ de 50%).

Focus sur la 1ère expérience Bio

Le principal déclencheur d’achat est la prise de conscience pour +50% des acheteurs : impact écologique, problèmes de santé, scandales sanitaires. Le plus souvent, la clef d’entrée dans le Bio reste l’alimentation achetée en majorité en supermarché (près de 60%). Le consommateur passera ensuite à des produits transformés et/ ou à la cosmétique Bio. Les consommateurs Bio sont récents pour la majorité d’entre eux étant donné les efforts d’innovation et de communication de la part des entreprises du Bio (58% de moins de 5 ans en alimentaire et 70% des achats en cosmétique il y a moins de 5 ans).

Passer au Bio, c’est changer son style de vie

Passer au bio implique un changement de vie pour 85% des acheteurs : 71% font plus attention à leur mode de consommation (gaspillage alimentaire, consommer moins mais mieux, gestion des déchets, covBiooiturage…). 65% sont plus attentifs à leur santé : ils prennent soin de leur corps, font des cures détox, commencent ou intensifient leur activité physique.

Les 4 raisons principales du passage au Bio

  • se rassurer (préserver sa santé, consommer des produits sains, préserver sa peau) 41%
  • les valeurs (préserver la nature, la planète, respect des producteurs) 26%
  • le plaisir (le bien-être et celui de sa famille) 21%
  • par peur (pesticides, produits chimiques) 15%

Ce passage au Bio se fait de manière durable pour la totalité des consommateurs. Les termes les plus employés lors des questions ouvertes sur l’achat de produits Bio sont la fierté, le soulagement,
l’intérêt et le plaisir. La consommation de produits Bio apparaît majoritairement comme un acte «sérieux», nourri par des besoins de sécurité, de sens et de cohérence. Cette
consommation reste essentiellement basée sur la confiance accordée à la filière et impose un haut niveau d’exigence.

L’étude a permis de définir différentes typologies d’acheteurs en alimentation et en cosmétique Bio.

LES 6 PROFILS D’ACHETEURS DE PRODUITS ALIMENTAIRES BIO

Les jeunes parents Bio éduqués (8%)

Une moyenne d’âge de 37 ans et une forte proportion de CSP +. En attente de rapidité et d’efficacité : ils sont plus adeptes de produits surgelés, de plats préparés et d’alimentation infantile certifiée
Bio. Le Bio est pour eux synonyme de plaisir et de légèreté.

Les convaincus vétérans (17%)

Majoritairement composé d’inactifs, ce groupe achète des produits Bio depuis 6 ans ou plus surtout pour préserver l’environnement et leur santé.

Les solos Bio (21%)

Dans ce groupe, célibataires sans enfants et habitants en Région Parisienne sont surreprésentés. Plus nombreux à manger dans les fast food ils achètent aussi des plats préparés et surgelés Bio. Consommer Bio leur permet de prendre soin de leur corps et de leur apparence physique.

Les occasionnels non engagés (15%)

Ce groupe d’hommes est moins attentif à sa nutrition/ la cuisine/ les aliments et le bien-être. Ils achètent moins de produits Bio. Consommer Bio impacte moins leur style de vie et leurs habitudes
d’achat.

Les séniors non impliqués (17%)

Ces couples âgés de 53 ans en moyenne sont arrivés récemment dans le Bio et achètent encore peu de produits. Ils ont peu d’intérêt pour leur santé et leur apparence physique. Consommer Bio impacte peu leur style de vie et leurs habitudes d’achat.

Les opportunistes réfléchies (22%)

Leur achat de produits alimentaires Bio est récent et faible. Une baisse des prix serait le premier
levier d’achat, sachant qu’elles attachent moins de valeur au Bio.

♦ Voir l'étude concernant la partie cosmétique : cliquez ici

♦ Retour sur les Bio N'Days 2016 : cliquez ici


 

CONTACTS PRESSE
COSMEBIO : : Julie LAMBERT – julie.lambert@cosmebio.org – 04 75 60 27 44
ORGANICS CLUSTER : : Candice Aime – communication@organics-cluster.fr – 04 75 55 80 11
Pôle Ineed – Rovaltain TGV 1 rue, Marc Seguin – BP 11132 Alixan 26958 VALENCE CEDEX 9 - France