► Retour à la home
Annuaire Vert
Dossier produit
Allergie
Prévenir et soulager naturellement les allergies

Prévenir et soulager naturellement les allergies



Le nombre de personnes souffrant d’allergies n’a jamais été aussi important : on estime qu’elles touchent aujourd’hui une personne sur trois, contre 5% de la population dans les années 1970. De plus, du fait de leur augmentation constante (notamment chez les enfants et les adolescents), elles pourraient atteindre près de la moitié de la population en 2050. Une situation préoccupante qui a conduit l’OMS à classer les allergies à la 4e place des maladies chroniques mondiales.
S’il convient de prendre sérieusement en considération les allergies, il est toutefois possible de s’en prémunir et de les traiter naturellement.
Vos conseils en matière de bien-être au naturel seront plus que jamais précieux pour votre clientèle.


Les mécanismes de l’allergie

Une allergie correspond en fait à plusieurs réactions qui surviennent au niveau de la peau, des yeux, du système digestif et des voies respiratoires. Les manifestations induites par l’allergie et leur intensité sont variables suivant la zone où elle se déclare et selon les réactions propres à la personne concernée. Elles peuvent ainsi être faibles et discrètes (comme un rhume par exemple) ou nettement plus graves comme dans le cas du choc anaphylactique, lequel touche l’organisme tout entier et doit être rapidement pris en charge.

Les allergies alimentaires, l’asthme, l’eczéma atopique, la rhinite allergique, l’urticaire (sous certaines formes), l’anaphylaxie… sont autant de manifestations allergiques différentes.
La réaction allergique est provoquée par un allergène qui passe dans le sang. L’organisme, le considérant comme potentiellement dangereux, va alors chercher, de façon inappropriée et excessive, à le neutraliser et à s’en débarrasser. Et, pour ce faire, il produit des anticorps (les immunoglobulines) chargés de contrer les allergènes. Parmi les différentes catégories d’immunoglobulines existantes, se sont les E (IgE) qui sont à l’origine des réactions allergiques.
Les manifestations les plus courantes de l’allergie sont : les yeux rouges et irrités, le nez qui coule, des éternuements, des plaques sur la peau et des démangeaisons, de la toux, une difficulté à respirer.


Les causes de l’allergie

L’allergie peut être due à une prédisposition génétique, et / ou être provoquée par des facteurs environnementaux aggravants comme la pollution par exemple. Elle survient à tous les âges et à tout moment de l’année, avec toutefois des périodes à risques en ce qui concerne les pollens.

Pour qu’une allergie se déclare 2 conditions doivent être réunies :
1.    L’organisme doit être sensible à un allergène.
2.    Cette substance doit être présente dans l’environnement de la personne.

On recense une centaine d’allergènes, dont voici les principaux :

-    Les allergènes dits aériens : les acariens (surtout leurs déjections), les poils et la salive des animaux domestiques, les pollens, les particules chimiques de la pollution.
-    Les allergènes alimentaires : le lait de vache, l’arachide, les poissons, les crustacés, les œufs, le kiwi, les noix et amandes, le sésame, les pignons, le soja, les sulfites (des conservateurs, notamment utilisés dans le vin)
-    Les autres allergènes : le latex, certains médicaments, le venin des abeilles, des guêpes, des frelons…


Notre mode de vie actuelle contribue largement à la recrudescence des allergies : par la pollution atmosphérique et le tabac ; par le fait que nous passons, pour la plupart d’entre nous, la majeure partie de la journée dans des espaces clos, chauds, humides, mal ventilés ; par l’introduction dans notre alimentation d’aliments exotiques auxquels notre organisme n’est pas habitué ; à cause d’une flore intestinale déséquilibrée, de muqueuses intestinales devenues perméables du fait de troubles du transit intestinal…


Comment diminuer naturellement les risques d’allergie ?

-    En préférant l’allaitement maternel lequel procure au bébé des anticorps spécifiques, les immunoglobulines, à l’activité anti-infectieuse, et modifie la composition de la flore intestinale du bébé en l’enrichissant en bonnes bactéries (les bifidobactéries).
-    En favorisant les accouchements par voie basse (plutôt que par césarienne) afin que le nouveau-né bénéficie des bactéries de sa mère. En effet, le fait d’être exposé dès le plus jeune âge à un grand nombre de bactéries enrichit la flore intestinale et réduit le risque de développer plus tard des réactions allergiques.
-    En côtoyant des animaux pour stimuler et renforcer ses systèmes de défense immunitaire à leur contact.
-    En n’utilisant pas de façon excessive des produits d’entretien antibactériens, antiseptiques. La théorie de « l’hygiène exacerbée » (assainissement des eaux, prescription d’antibiotiques, stérilisation généralisée…) est en effet avancée pour expliquer la forte augmentation des cas d’allergie.
-    En évitant ou en corrigeant la perméabilité des muqueuses intestinales pour éviter le passage dans le sang de substances potentiellement allergisantes.
-    En aérant son habitat chaque jour pendant au moins 10 minutes, idéalement le matin au réveil.


L’allergie aux pollens

C’est une des allergies les plus connues. Elle survient au printemps quand les pollens de certains arbres et plantes sont disséminés dans l’air. Elle se manifeste sous forme de crises d’éternuements,  de démangeaisons nasales, de conjonctivite, de nez qui coule. Si elle se complique, cette allergie peut se transformer en asthme chronique.
Curieusement, on recense de plus en plus d’allergie aux pollens alors qu’il n’y a pas plus d’arbres et de plantes que par le passé. Pour l’expliquer, on évoque la pollution de l’air et les particules toxiques issues des gaz d’échappement, parmi lesquelles le dioxyde d’azote notamment qui pourrait modifier la structure chimique des pollens et augmenterait ainsi leur pouvoir allergisant en les faisant pénétrer profondément dans l’appareil respiratoire.

Les allergies alimentaires

Quand une allergie est avérée sur le plan alimentaire, la meilleure solution consiste à éviter rigoureusement de consommer l’allergène en question.
L’allergie ou, pour être plus juste, l’intolérance au gluten touche environ 60 000 personnes en France, mais des personnes concernées ne seraient pas encore diagnostiquées. Ces personnes souffrent d’une intolérance permanente à une ou plusieurs fractions protéiques du gluten, une substance naturellement présente dans certaines céréales panifiables : seigle, blé, orge, épeautre et kamut. Dans le cas d’intolérance avérée par des analyses médicales (on parle alors de maladie caeliaque), le seul traitement est l’éviction complète du gluten dans l’alimentation. Cependant, sans être véritablement allergiques au gluten, de nombreuses personnes souffrant de troubles digestifs, fatigue inexpliquée, gonflement des pieds et des mains, problèmes articulaires… se sentent nettement mieux lorsqu’ils arrêtent de consommer des produits contenant du gluten.
Les produits sans gluten que vous proposez dans vos magasins répondent donc bien à un besoin des consommateurs et ne correspondent pas à un nouveau régime à la mode.


Les solutions naturelles contre l’allergie

1.    Les plantes
Les plantes drainantes sont en général de bons remèdes anti-allergie car elles augmentent l’élimination des toxines, essentiellement au niveau du foie, des reins et des voies respiratoires. Certaines exercent aussi une action antibactérienne.
Voici les principales plantes que vous pouvez recommander à vos clients : artichaut, bardane, bouillon blanc, eucalyptus, fumeterre, pissenlit, plantain, radis noir, thym...
Vous pouvez les conseiller sous forme de plantes sèches ou de sachets à préparer en infusions, ou sous une forme prête à l’emploi : gélules, comprimés, ampoules buvables.

2.    Les huiles essentielles

Certaines huiles essentielles peuvent elles-mêmes contenir des allergènes, lesquels doivent être obligatoirement et visiblement étiquetés sur les emballages des produits.
Mais ces huiles essentielles sont des précieuses alliées en cas d’allergie (attention, elles sont déconseillées aux femmes enceintes et aux jeunes enfants) : épinette noire, estragon, lavande vraie, mélisse, tea tree.
Elles exercent une action antiallergique et stimulent le système immunitaire.
A utiliser en diffusion atmosphérique ou en friction, préalablement diluées à hauteur de 1 à 2% (soit 30 à 60 gouttes max. pour 100 ml d’huile de support) dans une huile végétale.

3.    Les bourgeons
En phytothérapie, les bourgeons, plantes en devenir, donc concentrant toute l’énergie vitale et le potentiel du végétal, sont aussi très intéressants en cas d’allergie.
Vous pouvez mettre en avant le cassis à l’action anti-inflammatoire (cortisone-like) et le romarin, un excellent draineur.

4.    Les nutriments

Parmi les compléments alimentaires que vous proposez dans vos rayons, voici ceux qui conviennent bien contre l’allergie :
-    Les Oméga 3 : notre alimentation ne nous en apporte pas suffisamment. Or, ces acides gras essentiels, parmi leurs nombreux bienfaits, sont très bénéfiques pour prévenir les allergies. A consommer sous forme de capsules pré-dosées, ou via des huiles végétales de colza, noix, périlla…
-    Les probiotiques : ces bactéries bénéfiques améliorent la qualité de la flore intestinale en la rééquilibrant et en la normalisant. Il convient de leur associer des prébiotiques, des fibres spécifiques dont se nourrissent justement les probiotiques.
-    La vitamine C : elle préviendrait la sécrétion d’histamine (libérée lors des réactions allergiques) par les globules blancs.
-    Le magnésium : ce minéral est essentiel pour la bonne gestion de tous les types de stress. Quand l’organisme en manque, il semblerait que le risque de déclencher une allergie ou une crise d’asthme augmente.



La qualité du « terrain » de la personne doit aussi être prise en compte dans la survenue de l’allergie. Elle pourra être améliorée en stimulant l’élimination au niveau de l’intestin, en rééquilibrant la flore intestinale, en drainant le foie et en renforçant l’immunité. La cure détox trouve ici toute sa place.

 

 

Pour aller plus loin …


Ce site Internet est votre espace. Faites-le vivre !

Laissez vos commentaires, complément d’information et retours d’expériences ci-dessous.