► Retour à la home
Annuaire Vert
Dossier produit
Digestion
Bien conseiller les compléments alimentaires de la digestion

Bien conseiller les compléments alimentaires de la digestion

complements alimentaires

En magasin Bio et diététique, la première partie de l'année est marquée par l'affluence de clients en quête d'un mieux-être digestif. Les agapes de fin décembre sont passées sur des organismes déjà fragilisés par le froid, le stress, la sédentarité et des habitudes alimentaires inégale.
Les désordres digestifs fonctionnels s'installent, jusqu'au jour où ces personnes se décident à pousser la porte de votre magasin.
Comment accueillir une personne qui se plaint de troubles digestifs, d'inconfort installé ? Face à la profusion de l'offre, de quelle manière la conseiller au plus juste et vers quels produits l'orienter ?

 

Sommaire du dossier:

Décodez les signes de l'inconfort digestif
Expliquez la physiologie de la mauvaise digestion 
Conseillez les bonnes associations de produits naturels pour une meilleure digestion
Ajoutez quelques conseils d'hygiène de vie
Pour aller plus loin ... 

 

 

Décodez les signes de l'inconfort digestif


Suite à des excès alimentaires, tous les organismes ne réagissent pas de la même façon : certaines personnes vont avoir tendance à s'installer dans une constipation chronique quand d'autres souffriront davantage de spasmes et irritations intestinales.

« Je suis tout le temps balloné », « je sens que mon transit est ralenti », « j'ai des brûlures d'estomac ». Certaines personnes n'ont aucun mal à exprimer clairement leurs symptômes, quand d'autres restent plus floues sur leurs désagréments : « Je cherche quelque chose pour m'aider à digérer... », « je me sens lourd, je voudrais me nettoyer après les fêtes », « je me sens pas terrible après les repas ». Il est pourtant essentiel d'interroger votre client pour en savoir un peu davantage sur ses ressentis.

Sans jamais essayer de les substituer à un diagnostic médical ou à un bilan de vitalité naturopathique, les quelques questions que vous pourrez lui poser seront précieuses pour pouvoir recommander avec pertinence vos produits.


Partage de bonnes pratiques.

Aurore Talbart

Aurore Talbart, conseillère de vente dans un grand magasin Bio parisien et formée à la naturopathie, fait part de son expérience : « Je pose systématiquement cinq questions incontournables pour m'aider à mieux cerner la problématique de la personne ».

tableau pour magasin bio

Expliquez la physiologie de la mauvaise digestion


Rien de tel pour convaincre une personne des bienfaits des produits que vous lui vendez, que de lui expliquer simplement ce qui se passe concrètement dans son corps.

 

estomac produits naturelles

 

 

Isabelle Gomez-Echeverri, naturopathe et enseignante à ISUPNAT (Institut Supérieur de Naturopathie) explique : « Une mauvaise digestion s'installe avec l'accumulation de repas lourds, trop riches et trop complexes pour le système digestif, surtout sur des organismes à faible capacité digestive. Au fil du temps, on a une digestion lourde et compliquée qui s'intensifie. Les repas excessivement gras, sucrés et copieux de noël et du nouvel an, ne font qu'aggraver la situation. Après les fêtes, il n'y a souvent pas de rectification. Résultat : plusieurs semaines voire mois après, de repas non digérés en repas non digérés, les troubles finissent par apparaître. C'est la goutte d'eau qui fait déborder le vase d'un encrassement déjà présent dû aux mauvaises habitudes alimentaires. Outre les douleurs et désagréments ressentis, se posent aussi les problèmes de mauvaise assimilation des nutriments essentiels à notre bonne santé ! »


Tout commence dans la bouche...

Les aliments doivent être suffisamment mastiqués. Ainsi, ils sont réduits en plus petits morceaux. Cette masse appelée « bol alimentaire» résulte de l'action mécanique des dents et de la langue et de l'action chimique des enzymes digestives contenues dans la salive. L'amylase salivaire est une enzyme qui « attaque » les amidons. Si la mastication n'est pas optimale, les pains, pâtes, riz et céréales ne commencent pas bien leur dégradation digestive...

... et se poursuit dans l'estomac...

Le bol alimentaire quitte la cavité buccale par l'œsophage et tombe dans l'estomac.

L'estomac est un organe doté d'une motilité et de glandes qui sécrètent des sucs gastriques et des enzymes. Dans l'estomac, sous l'action de l'acide chlorhydrique, de la pepsine et du suc gastrique, les protéines vont être digérées.

Si votre client, déjà fragile, a mangé trop de protéines animales (viandes, poissons fumés, foie gras, fromages...), mélangées à des sucres lents (purée de marrons, pain) et des sucres rapides (gâteaux), son estomac peut avoir tendance à se gonfler sous la pression des gaz produits par la complexité de la digestion. Par la suite, un RGO (reflux gastro-oesophagien) peut apparaître. En effet, le sphincter qui empêche à l'acide chlorhydrique contenu dans l'estomac de remonter dans l'œsophage, n'est plus aussi efficace et l'œsophage non protégé contre l'acidité souffre et brûle.
En plus, à terme, peut s'installer une hyper-acidité gastrique.

... pour continuer dans l'intestin, carrefour des sécrétions biliaires et pancréatiques...

L'intestin est le siège de la digestion des lipides, des glucides et de l'absorption des nutriments. Après avoir passé la barrière intestinale, les nutriments glucidiques et protéiques sont conduits au foie , les lipides rejoignent la lymphe puis la circulation sanguine. Depuis le foie, les nutriments vont nourrir les organes, les déchets toxiques seront éliminés.

Retour dans l'intestin. Le foie et le pancréas interviennent dans le fonctionnement de l'appareil gastro-intestinal par le biais de plusieurs canaux qui constituent les voies biliaire et pancréatique.
Parmi les très importantes fonctions qu'il remplit, le foie produit la bile, une substance qui permet l'absorption intestinale des graisses et des vitamines liposolubles (A,D,E,K). A la sortie du foie, la bile est recueillie et concentrée dans une petite poche, la vésicule biliaire, puis déversée dans la première partie de l'intestin : le duodénum, lors du passage du chyme.

La plupart des troubles hépatiques liés à la digestion (céphalée, constipation et fatigue) dérivent soit d'une sécrétion de bile insuffisante, soit d'une mauvaise évacuation de la bile.
C'est pourquoi vous chercherez à « drainer» en douceur le foie de vos clients.

Le pancréas, quant à lui, assure la fonction de glande exocrine quand il sécrète ses enzymes digestives dans le duodenum.
Une digestion lente et difficile, souvent accompagnée de somnolence et de ballonnements, parfois de maux de tête et de changement d'humeur, est un trouble qui peut apparaître en raison d'une faible sécrétion d'enzymes digestives (au niveau de l'estomac, comme de l'intestin) ou à la suite d'une fatigue excessive du foie.

« En effet - poursuit Isabelle Gomez-Echeverri - les résidus alimentaires n'étant pas suffisamment bien dégradés, ils vont entraîner de nombreuses complications. L'organisme va subir une accumulation de déchets, qui vont avoir tendance à abimer la muqueuse intestinale et à dépasser les capacités du foie à détoxifier. D'une part, la muqueuse intestinale devient inflammée et poreuse, la flore est déstabilisée (dysbiose), ce qui est très préjudiciable à l'absorption correcte des nutriments. Laisser passer des grosses molécules, peut aussi avoir des conséquences néfastes à long terme. D'autre part, débordé par cette accumulation, le foie risque de ne pas pouvoir détoxifier l'organisme, un de ses rôles majeur. Ce qui se traduit par une fatigue excessive, des crises de migraines, la langue chargée... le corps cherche à tout prix à se débarrasser de ces déchets accumulés dans le sang. Il va alors tenter de les envoyer vers d'autres émonctoires, ce qui peut générer des « crises d'élimination » : sinusites répétitives, problèmes orl divers, acné, eczéma, psoriasis... »


...et finir dans le gros côlon.

Le chyme poursuit son cheminement dans la dernière partie du tube digestif. C'est ici que la flore intestinale est la plus abondante. Des milliards de bactéries forment ce que l'on appelle notre « microbiote », un écosystème complexe et vital. Il assure de très nombreuses fonctions pour la bonne santé du corps, comme celles de fabriquer des vitamines (K), de défendre l'organisme (fonction immunitaire)... Des troubles digestifs peuvent apparaître quand cette flore intestinale est déstabilisée, en raison d'une prise d'antibiotiques, du stress, de diarrhées ou constipations, ou encore d'une prise alimentaire inadaptée. En effet, la surconsommation de certains aliments comme les protéines ou les sucres entraînent le développement anarchique de certaines bactéries de la flore qui se nourrissent de ces résidus. Résultat : ballonnements, gaz, maux de ventre, mycose...

C'est également au niveau du colon que l'eau est réabsorbée (si elle l'est trop, cela peut donner une constipation par dessèchement excessif du bol).

Globalement, si le tube digestif se contracte peu ou mal, les selles progresseront lentement : le transit est ralenti et une constipation mécanique peut apparaître. Si au contraire le transit est accéléré ou que l'eau n'est pas réabsorbée, cela peut provoquer une diarrhée.

Incitez les gens à ne pas se contenter de petits remèdes rapides pour apaiser ponctuellement leurs crises digestives. Incitez-les à aller plus loin dans leur prise en charge de ce mal être, qui est bien plus essentiel qu'il n'y paraît pour leur santé à long terme. Motivez-les en expliquant que ce début d'année est le moment où jamais de bien démarrer, d'aller mieux durablement et donc d'entamer une cure. Confortez-les ensuite dans leur achat en précisant qu'ils ressentiront probablement rapidement un mieux-être, signe qu'ils sont sur la bonne voie.

 

 

Conseillez les bonnes associations de produits naturels pour une meilleure digestion

 

Vos rayons regorgent de multiples références pour soulager le système digestif de vos clients.
Proposez-leur une approche en trois temps, à adapter en fonction des troubles.
Sans être totalement exhaustif, vous trouverez ici les principaux actifs classés


Huiles essentielles de la digestion

 

Du rayon diététique/compléments alimentaires (boissons, teintures mères, extraits de plantes standardisées, huiles essentielles, comprimés, ampoules...) au rayon épicerie (plantes, tisanes, épices...), en passant par le surgelé (pollen frais...) et la cosmétique (argile...), les produits pouvant aider à une meilleure digestion foisonnent.

 

 


A SAVOIR SUR LES THES & TISANES

Un grand nombre de thés, tisanes de plantes, parfois d'épices et même le Rooibos ont des vertus digestives. Leur prise sera utile si elle dure en moyenne 3 semaines, à raison de 3 tasses concentrées par jour et espacées des repas, pour ne pas diluer les sucs digestifs.
Il peut être intéressant d'y associer une petite cuillère de miel additionnée d'une goutte d'huile essentielle ciblée. En effet, Guy Roulier, dans son ouvrage « Les huiles essentielles pour votre santé » précise que l'association plante sèche / huile essentielle reproduit le totum de la plante et aura pratiquement l'action de la plante fraîche.


 

De nombreux laboratoires proposent des synergies pertinentes. Aurore Talbart recommande souvent ces complexes de plantes : « Ils sont très bien car ils associent des plantes qui ont des effets similaires, on évite ainsi de se tromper en choisissant une seule plante qui peut être inefficace sur le client ».

 

1) APAISEZ LEURS GÊNES ET LEURS DOULEURS


En premier lieu, il convient de soulager les maux du moment.

« Je demande toujours à mes clients ce qu'ils ont l'habitude de consommer en compléments alimentaire afin de ne pas leur proposer une formule qu'ils finiront par ne plus prendre ou oublier. La première question à poser à votre client - conseille Aurore Talbart - est donc : ‘que préférez-vous consommer : tisanes, ampoules, comprimés ou huiles essentielle ?'. Car il ne faut pas proposer à quelqu'un quelque chose qu'il n'a pas l'habitude de prendre ». Elle ajoute : «Je les amène vers des compléments qu'ils ne connaissent pas si je sens qu'ils sont ouvert à un autre produit».

- Contre l'hyper-acidité gastrique :

Boldo, camomille, mélisse, menthe poivrée, millefeuille, réglisse, petite centaurée...
Le Gel d'aloès : à faire prendre avant et après les repas (en cas de gastralgies), au coucher (en cas de RGO), préconise Daniel Kieffer dans son livre « Régénération intestinale ».
Isabelle Gomez-Echeverri, quant à elle, indique qu'une monodiète au jus de pomme de terre crue ou pomme de terre écrasée est aussi un moyen éprouvé de calmer la gêne.

 


FOCUS SUR L'ARGILE

Verte ou blanche, en comprimés ou directement en poudre à diluer dans un verre d'eau, l'argile c'est l'effet pansement gastrique naturel.
L'argile participe à l'absorption des gaz se formant au cours du processus de digestion et adoucit les muqueuses du système digestif.
Certaines marques l'associe aux algues « anti-acidité » : le Lithotamne, petite algue calcaire, riche en carbonate de calcium aux propriétés anti-acides ; et l'alginate de sodium, extrait d'algues brunes qui forme un gel qui surnage dans l'estomac contribuant à empêcher les remontées acides.


 


- Contre le blocage des selles/constipation :

Figue, pruneau, rhubarbe... Riches en fibres, ils agissent en lestant les selles, ce qui favorise le transit.
La mauve et la guimauve sont émollientes.

 


FOCUS SUR LE LIN (Linum usitatissimum L.) :

Il favorise l'évacuation des selles. On utilise les graines séchées, riches en mucilages et aux délicates propriétés émollientes et anti-inflammatoires.
Dans leur ouvrage « Les plantes médicinales », Anna Maria Botticelli et Clémentina Cagnola livrent un conseil simple et très efficace contre la constipation : Faire de l'eau aux graines de Lin. Pour extraire les mucilages des graines de lin, conseillez à votre client d'acheter un sachet de graines de lin noir, faire macérer toute une nuit dans l'eau froide, à raison d'une bonne cuillerée à café par verre d'eau. Pendant la macération, les graines absorbent de l'eau, gonflent, libèrent les mucilages et finissent par transformer le liquide en une solution légèrement visqueuse. Au matin, à jeun, Il faut boire cette eau et mâcher lentement et consciencieusement les graines avant de les avaler. Dans l'intestin, les mucilages augmentent le volume du bol fécal et stimulent efficacement l'expulsion des selles. Ce traitement peut se prolonger jusqu'à ce que les fonctions intestinales redeviennent régulières.


 



- Contre les diarrhées :

Chêne, myrtille... Attention, proscrire absolument les tisanes. Préférer les extraits secs et gélules, ou simplement l'eau de cuisson du riz.

- Contre les spasmes gastriques et intestinaux :

Réglisse, verveine, freine...
La mélisse et la lavande ont une action délicatement anti-spasmodique, calmantes, décontractantes et digestives.
Le fenouil est une plante carminative qui facilite l'absorption des gaz, tout en réduisant la tension liée au gonflement.

 


DETOX OR NOT DETOX ?

Contrairement à ce que l'on peut lire en ce moment dans certaines revues santé grand public, ce n'est pas la période idéale pour procéder à une puissante détoxication de l'organisme. L'hiver n'est pas propice au grand nettoyage, que l'on réservera plutôt pour les changements saisonniers comme le printemps. Repos, chaleur, soutien. Voilà qui convient mieux au foie.
En cas d'engorgement, vous pouvez proposer à vos clients les moins épuisés un drainage doux du foie, via un complexe de plantes en ampoules : radis noir, artichaut, gentiane et chardon marie (« une bonne base, en général systématique, qui va aider le foie à travailler », reconnaît Aurore Talbart). Pour les individus les plus en forme, vous pouvez proposer un bon dépuratif ponctuel à base de jeunes pousses de genévrier, romarin, pissenlit, artichaut.


 

 

2) ASSAINISSEZ LEUR TUBE DIGESTIF

 

En cas d'éructations, de ballonnements, de gaz malodorants... Il faut inviter vos clients à purifier l'environnement de leur tube digestif.

- Contre les ballonnements et les gaz :

La chlorophylle normalise les productions de gaz toxiques (fermento-putrescences) et contribue à l'assainissement de l'écosystème intestinal. C'est aussi un bon protecteur hépatique. Il existe aussi des capsules aux huiles essentielles et à la propolis, très efficaces pour stabiliser la flore intestinale.

 


FOCUS SUR LE CHARBON VEGETAL ACTIVĒ (OU ACTIF)

Produit de la carbonisation à très forte température d'arbres, le Charbon végétal se présente sous la forme de poudre noire (libre, en comprimés ou gélules). Il agit comme un aimant en absorbant les gaz et éléments toxiques pour les amener vers la sortie.
Certaines marques proposent un combiné charbon et huiles essentielles de menthe poivrée et cumin pour plus d'efficacité d'assainissement, afin de traiter les gaz existant et éviter que d'autres ne se forment.
Attention. Questionnez les personnes qui prennent un traitement médicamenteux car le charbon peut diminuer l'efficacité de certains médicaments. Recommander de respecter systématiquement un délai de 2h entre la prise du charbon et d'autres traitements, ou pilule contraceptive.
Indiquez aussi que la prise du charbon entraine une coloration foncée ou noire des selles tout à fait normale et sans conséquences.


 

 

Contre les fermentations et putréfactions intestinales :

Anis, badiane, gentiane, cumin, curcuma, menthe, romarin, thym...
Les huiles essentielles de cannelle, lavande, genièvre, cyprès... à raison de 3 gouttes dans un peu de miel peuvent accompagner une infusion 2 à 3 fois par jour.

 


FOCUS SUR LES PROBIOTIQUES

Dans les désordres digestifs, la prise de probiotiques (bactéries amies, principalement bifidobactéries et lactobacilles) est quasiment incontournable.
En alternance avec des actifs naturels assainissant, vous pouvez donc proposer à votre client la prise de probiotiques qui vont régulariser sa flore intestinale.
Les probiotiques aident à renforcer la flore intestinale et à réguler naturellement le transit.
Certains produits sont formulés avec des prébiotiques (fructo-oligosaccharides, gomme d'accacia...), fibres naturelles qui servent de ‘nourriture' aux probiotiques. Ainsi, les prébiotiques favorisent une croissance plus rapide des bactéries bénéfiques.
Attention. Pas de prébiotiques en cas de diarrhée.
Le pollen frais est également un bon apport de ferments lactiques. A recommander aux personnes fatiguées (le pollen de ciste est aussi revitalisant), qui connaissent et apprécient son goût.


 

 

 

3) STIMULEZ LEURS SECRETIONS DIGESTIVES & REEDUQUEZ LEURS ORGANES DIGESTIFS

 

Les plantes cholérétiques (stimulant la sécrétion de la bile), les plantes cholagogues (facilitant l'évacuation de la bile) et les plantes hépato-protectrices (favorisant la régénération des cellules du hépatiques) sont les alliés très efficaces des foies et vésicules biliaires fatigués.

Plantes cholérétiques : Chardon marie, sauge, chrisanthelum...



FOCUS SUR L'ARTICHAUT (Cynara scolymus) :

Ce sont surtout les feuilles qui sont utilisées. Riches en principes actifs qui protègent, purifient et désintoxiquent le foie, elles permettront à vos clients de retrouver une sensation de bien-être. L'artichaut favorise aussi la sécrétion de la bile et la rend plus fluide, abaisse le taux de cholestérol et augmente la diurèse. Vos clients pourront même assister à une amélioration visible de leur teint.


 

 

Plantes cholagogues : Artichaut, pissenlit, romarin, sauge..



FOCUS SUR LE RADIS NOIR (Raphanus sativus niger)

Draineur doux, il va faciliter la vidange de la vésicule biliaire.Sa saveur piquante n'est pas appréciée de tous. Vous pouvez recommander l'achat d'extraits secs plutôt que de boissons ou ampoules.
Ne pas recommander si inflammation de l'estomac.


 

 

Plantes hépato-protectrices : Desmodium, chardon marie, boldo, chicorée, pissenlit, curcuma, gingembre...
Le soufre participe à la régulation de la fonction hépatique ...


Pour stimuler le péristaltisme/contre la constipation : le basilic active les digestions lentes, quant à la bourdaine, elle rend au gros intestin tonus et motricité. Recommandez de ne l'utiliser que sur une période courte car elle est assez agressive.

Pour soutenir l'action de l'estomac : La bromélase et la papaïne font partie des enzymes digestives des protéines. La combinaison bromélase-papaïne facilite l'activité enzymatique de l'estomac et permet ainsi d'éviter les lourdeurs d'estomac.

Notes :
Faites bien respecter les précautions d'usage : certains produits sont limités aux femmes enceintes, enfants, allaitantes (surtout ceux qui traitent de la constipation), personnes souffrants de maladies colo-rectales, personnes prenant des anti-coagulants... Les contre-indications doivent toujours figurer clairement sur l'emballage.

 


Ajoutez quelques conseils d'hygiène de vie

Vous pouvez achever votre vente par quelques bons conseils pour le confort digestif de vos clients.

  • Cesser de consommer certains aliments temporairement et en expliquant pourquoi si possible (crudités, café, viande rouge... si estomac ou intestin irrité)
  • Consommer davantage de certains aliments (riches en fibres : crudités, céréales complètes, légumes... si constipation. Monodiète de riz blanc et eau de cuisson à boire si diarrhées et intestin irrité)
  • Avoir le réflexe ‘eau chaude' le matin, à jeun. Il s'agit de prendre un verre d'eau chaude additionné d'un jus de citron (sauf sujets très minces, frileux) ou d'une tisane adaptée à la problématique du client.
  • Créer ou acheter tout prêt des jus de légumes sans tomate. Riches en oligoéléments, vitamines, minéraux et enzymes, ils vont alcaliniser le terrain, participer à la réparation de la paroi intestinale et faciliter la digestion. Les jus en bouteille lactofermentés, présentent également un atout pour la bonne santé de la flore intestinale.
  • Eviter de manger une grosse portion de viande avec une grosse portion de féculents. Respecter la règle du 80% protéines + 20% féculent ou 80% féculents + 20% protéines pour éviter les fermentations intestinales.
  • Boire suffisamment d'eau en journée, espacé des repas
  • Manger de belles portions de légumes à chaque repas
  • Pratiquer une activité physique, au minimum de la marche
  • Inviter à tous les repas les condiments amis de la digestion : sarriette, anis étoilé, cardamome, coriandre, cumin, gingembre, noix de muscade, ail, curcuma en association avec un peu de poivre pour faciliter son absorption.
  • Pour soulager leur foie, vous pouvez conseiller à vos clients de poser une bouillotte chaude sur leur foie, après dîner, allongé. Cela favorise ainsi une bonne vascularisation du foie, au moment même où il en a le plus besoin.

Les rédacteurs de ce dossier précisent qu’en cas de pathologie ou grossesse, votre client doit solliciter l’avis d’un professionnel de santé. Ces conseils généraux ne se substituent en aucun cas à un avis ou à une prescription médicale. Cet article concerne uniquement les troubles fonctionnels bénins de l’appareil digestif. En cas de maux persistants, invitez-les à consulter leur médecin.

 

 

 

Pour aller plus loin ...

Sources :
-Les plantes médicinales. Anna Maria Botticelli et Clémentina Cagnola. Editions Gründ.
-Régénération intestinale. Daniel Kieffer. Editions Jouvence.
-La digestion, clé de notre santé. Eric Darche. Editions Quintessens.


Ce site Internet est votre espace. Faites-le vivre !


Laissez vos commentaires, complément d'information et retours d'expériences ci-dessous.