► Retour à la home
Annuaire Vert
Dossier produit
Été
Dossier minceur : La détox, un tri sélectif (2/4)

Dossier minceur : La détox, un tri sélectif (2/4)

La détox pourrait être assimilée à une nouvelle tendance, voire à une forme de snobisme sous certains aspects, tant elle est aujourd’hui présente dans les médias, mais aussi sur les packagings de compléments alimentaires, jus, thés…
Elle est pourtant bien plus qu’un simple phénomène de mode.
En effet, à toutes les époques et dans toutes les cultures du monde, les êtres vivants, humains comme animaux, ont toujours eu le réflexe instinctif de se drainer, surtout aux changements de saison et après des périodes d’excès.
La détox ne doit donc nullement être assimilée à de la minceur, mais elle trouve toutefois sa place dans ce dossier consacré à la minceur, car il s’agit d’une étape préalable au programme destiné à alléger la silhouette.

 

Nous allons donc consacrer un dossier complet en 4 parties à ce sujet :



Coup de balai


La détox, aussi nommée drainage, a pour finalité de diriger les toxines et déchets vers les portes de sortie de l’organisme nommées émonctoires. Il en existe 5 principaux : le foie (associé à la vésicule), les reins, l’intestin, la peau et les poumons.
Ces organes-filtres ont donc pour mission d’éliminer tout ce dont l’organisme n’a pas besoin et ne sait que faire, mais ils sont souvent dépassés par les évènements… Nous les sollicitons en effet beaucoup en mangeant au-delà de nos besoins, en faisant trop de mélanges alimentaires, en étant trop sédentaires et en ne respectant pas suffisamment nos besoins.

Quels sont les signes indiquant qu’une détox s’impose ?

  • Fatigue inexpliquée
  • Paresse intestinale
  • Teint brouillé, imperfections cutanées, boutons
  • Maux de tête
  • Langue chargée (blanche) et mauvaise haleine, surtout le matin au réveil
  • Douleurs articulaires
  • Prise de poids
  • Jambes lourdes et gonflées
  • Digestion lourde et difficile

Une détox n’est donc pas entreprise pour perdre du poids, mais pour relancer les fonctions d’élimination, et ce faisant, pour retrouver un fonctionnement plus harmonieux des organes et une belle vitalité en prime.
Elle vise donc plus de bien-être, voire de santé, mais il est vrai cependant qu’elle peut générer un allègement et un dégonflement bienvenus de la silhouette, par l’élimination de toxines et d’eau en rétention.


Par ici la sortie


La détox est traditionnellement conseillée au printemps et à l’automne, deux périodes-clés dans l’année marquant la fin d’un cycle et l’entrée dans un nouveau, avec des rythmes qui lui sont propres. Pour aider le corps à s’y adapter, il convient alors de l’alléger de l’encombrant en relançant les fonctions d’élimination.
Cette démarche peut être suivie pendant 3 semaines, temps suffisant pour observer des résultats.

Les rayons de vos magasins sont bien fournis en compléments alimentaires mettant clairement en évidence la promesse « détox » : il vous sera donc aisé de les conseiller.
Vous pouvez trouver des draineurs à l’action globale et d’autres plus ciblés sur le foie (à base de radis noir, artichaut, romarin…), les reins (à base de pissenlit, reine des prés, bouleau, chiendent, fenouil, piloselle, orthosiphon, thé vert, …), la peau (à base de bardane, pensée sauvage…), l’intestin (à base de rhubarbe, psyllium, mauve, tamarin…), les poumons (à base de thym, bouillon blanc, tussilage…).

Vous pouvez aussi conseiller de grands classiques comme l’aubier de tilleul, soit sous forme liquide prête à consommer, en ampoules ou en bouteille, soit sous forme de copeaux en vrac pour réaliser soi-même sa propre décoction à boire ensuite plusieurs fois par jour.

La sève de bouleau est un autre grand draineur de référence : pure et fraîche, elle est récoltée au printemps, quand la sève remonte dans l’arbre. Il est aussi possible de la prendre en ampoules ou en bouteille, mais elle a alors perdu son caractère « vivant ». L’atout majeur de cette sève, comparable au sang de l’arbre, est d’être non seulement dépurative, mais aussi reminéralisante. Elle recharge donc l’organisme en minéraux et oligo-éléments qui pourraient lui faire défaut, évitant ainsi carences et fatigue.

Bien sûr, comme toujours, il ne s’agit pas de compter sur les produits seuls, aussi naturels soient-ils, mais aussi de corriger ce qu’il convient de l’être au niveau alimentaire.

Ainsi voici les principaux produits à oublier le temps de la cure détox, et ceux à favoriser en remplacement :

FEU ROUGE FEU VERT
L'alcool L'eau, plate ou gazeuse
Les sodas Les jus de légumes bio, faits maison ou en bouteilles
Les viandes rouges, les charcuteries Le blanc de volaille, le poisson, les crustacés et coquillages, les oeufs, le tofu, le seitan, les amandes
Le lait et les fromages au lait de vache Les fromages et yaourts au lait de brebis ou de chèvre
Le surcre blanc Le sucre de fleur de coco, la sève de kitul, la stévia
Le pain à base de farine de blé, seigle Les galettes de riz, les tartines craquantes à base de sarrasin, quinoa, châtaigne
Le café Le thé vert, le rooïbos, les infusions de plantes
Le beurre La piyrée d'amandes blanche ou complète
Le chocolat Les fruits secs

 

 

Vous pouvez en plus mettre l’accent sur ces 10 aliments du rayon fruits et légumes aux vertus détox avérées :

  • Pomme : elle est riche en vitamine C et en quercétine, toutes deux antioxydantes. Sa pectine, une fibre soluble, absorbe et aide à éliminer le cholestérol, les métaux lourds et certains additifs.
  • Avocat : il contient du glutathion qui aide à combattre les méfaits des radicaux libres, molécules instables et particulièrement agressives qui accélèrent le vieillissement.
  • Artichaut : non seulement il contient des éléments antioxydants, mais sa cynarine stimule la sécrétion de bile, laquelle favorise l’élimination des substances toxiques via l’intestin.
  • Betterave rouge : sa méthionine élimine les déchets et sa bétanine accélère la destruction des acides gras dans le foie. Elle est en plus énergétique et reminéralisante. A consommer crue de préférence ou en jus.
  • Crucifères (choux, radis..) : leurs glucosinolates, substances riches en soufre stimulent la production d’enzymes par le foie et l’aident à éliminer les toxines.
  • Ail : il contient de l’allicine, à base de soufre qui se lie à des toxiques afin de les évacuer naturellement.
  • Kiwi : il est riche en vitamine C donc antioxydant.
  • Pruneaux : leur acide tartrique exerce un effet laxatif à qui ils doivent leur réputation d’aides au transit. Ils sont en plus riches en fibres qui stimulent le péristaltisme intestinal.
  • Algues : leurs sels minéraux et alginates participent à l’élimination des métaux lourds. De plus, les algues tonifient les glandes endocrines, notamment la thyroïde grâce à leur richesse en iode.
  • Cresson : il augmente la synthèse des enzymes responsables de la détoxification. Sa chlorophylle favorise la formation des globules rouges. Il est par ailleurs diurétique et reminéralisant.



Enfin, pour rester dans la cohérence de la logique détox, il convient de veiller sur la qualité et la durée de son sommeil (le travail de nettoyage de l’organisme se déroule en grande pendant que nous dormons) et de bouger pour activer le processus d’élimination (la transpiration permet d’éliminer des toxines et le travail musculaire stimule lui l’activité des organes digestifs).

Drainer son organisme avant de chercher à mincir comporte donc de nombreux avantages. Mais si vous avez affaire à des client(e)s pressé(e)s, souhaitant directement passer à l’étape minceur, essayez quand même de leur conseiller une détox pendant 7 à 10 jours. Les résultats obtenus n’en seront que meilleurs et plus durables (à condition évidemment d’adopter les bons réflexes par la suite).

 

 


Ce site Internet est votre espace. Faites-le vivre !

Laissez vos commentaires, complément d’information et retours d’expériences ci-dessous.