► Retour à la home
Annuaire Vert
Dossier produit
Été
Dossier minceur : Tout commence dans l’assiette (1/4)

Dossier minceur : Tout commence dans l’assiette (1/4)

La minceur est un des temps forts de l’année pour vos magasins. L’approche de l’été incite en effet votre clientèle à se (re)prendre en mains pour affiner sa silhouette et se sentir à l’aise dans ses tenues estivales.
Sans pour autant jouer les coachs, vous pouvez quand même légitimement la guider dans ses choix alimentaires tout en lui conseillant des coups de pouce phyto qui viendront compléter les effets du programme minceur adopté.

Nous allons donc consacrer un dossier complet en 4 parties à ce sujet :

 


Si le printemps est synonyme de réveil de la nature, il donne aussi le signal du début de la saison minceur.
En effet, après les 3 mois d’hiver durant lesquels l’activité physique a bien souvent été réduite et l’alimentation a été généralement plus riche, il est temps de s’alléger. Et ceci, au-delà des critères esthétiques liés à la minceur, simplement pour des questions de bien-être, voire de santé pour certaines personnes.

 

Tout commence dans l’assiette


En effet, l’alimentation est la base, c’est par elle que doit démarrer la démarche minceur entreprise.
La première chose à faire est donc de procéder à une réforme alimentaire, car s’il y a eu prise de poids, c’est bien parce que les apports étaient supérieurs aux dépenses physiques.
Il ne sera pas ici question de régimes, lesquels sont sérieusement remis en question, même si chaque année fleurissent de nouvelles tendances en matière d’alimentation (hyperprotéinée, au son d’avoine, sans gluten, paléo…).

Le plus important est de (re)trouver une attitude saine et apaisée à la nourriture.
L’alimentation est certes notre principal fournisseur d’énergie, avec l’oxygène que nous respirons, mais elle doit aussi être une source de plaisir.
Il ne s’agit donc pas de se frustrer en s’interdisant tel ou tel groupe d’aliments, mais plus justement de se mettre à l’écoute de son corps et de ses besoins, et en mettant de côté les injonctions incitant (ou imposant) de manger ceci à telle heure, de ne pas manger cela…



Malgré tout, comme l’objet de ce dossier est de s’alléger naturellement, voici quelques conseils simples à suivre au quotidien :

 

Faire la part belle aux végétaux en prévoyant au moins une portion de cru aux 2 repas principaux (une assiette de légumes crus râpés avec des graines germées, un jus de légumes bio…) + des légumes cuits en accompagnement du plat principal.

  • Pour l’apport en fibres (favorisant la satiété et le transit), en vitamines et minéraux et en enzymes (dans les végétaux crus uniquement).

 

Ne pas faire l’impasse sur les protéines : briques de l’organisme, indispensables pour la synthèse d’hormones, d’anticorps ou d’enzymes… , elles favorisent en plus naturellement la satiété.

  • Les bonnes quantités ? 100 g de viande ou 120 g de poisson ou 2 œufs (coque ou mollets de préférence, plus digestes que les œufs durs), 100 g de tofu ou seitan, ou une vingtaine d’amandes non salées.

 

S’accorder 1 à 2 collations dans la journée : pour éviter de craquer sur des barres chocolatées ou des gâteaux apéritif, et pour moins manger au repas suivant.

  • Quelques idées de snacks diététiquement correct : 1 verre de jus de légumes bio, quelques tomates cerise, 10 amandes / noisettes / noix de cajou, 1 mug de soupe miso (en sachet), 3 figues séchées, 1 banane, une poignée de baies de goji ou d’aronia, 1 verre de boisson végétale (avoine, épeautre, riz, noisette…).

 

En cas d’envie de sucre irrépressible en fin de repas, s’autoriser 2 carrés de très bon chocolat (noir de préférence) ou 2 ou 3 fruits secs bio (dattes, pruneaux, figues, abricots).

 

Réserver la prise des fruits crus en-dehors des repas pour mieux les digérer : vers 11h en cas de fringale, et surtout vers 17h, meilleur moment de la journée pour les assimiler.

 

Ne pas se contenter au déjeuner d’une assiette de crudités, sans protéines, et d’un produit laitier nature, au risque de s’affamer et de craquer dans l’après-midi. De plus, ces aliments ont tendance à faire gonfler, tout le contraire de ce qui est recherché, surtout par les femmes.

 

Si on s’en sent capable, se passer de dîner 1 à 2 fois par semaine, ou faire une monodiète à base de compote de pommes (sans sucre, mais avec de la cannelle ou de la vanille), de riz (complet si l’intestin supporte ses fibres), de soupe verte (sans pomme de terre), de fruits de saison (fraises, abricots…).

  • L’idée ici n’est pas tant de perdre du poids, mais plutôt de mettre le système digestif au repos et de libérer de l’énergie pour d’autres fonctions vitales comme le nettoyage de l’organisme et la régénération des cellules qui ont lieu durant la nuit.

 

En cas de rétention d’eau, ne pas se priver de boire. Au contraire, les reins ont besoin de travailler, et c’est justement  quand le corps manque d’eau qu’il la retient ! Par contre, il est préférable de boire en-dehors des repas pour ne pas diluer les enzymes digestives. Inutile de boire en excès : 1 litre à 1,5 litre d’eau par jour suffisent.

 


Votre magasin contient tout le nécessaire pour accompagner vos clients et les aider à atteindre leur objectif minceur.
N’oubliez pas de leur conseiller de pratiquer une activité physique régulière en complément, en leur rappelant que notre corps est fait pour bouger et que marcher, jardiner, choisir les escaliers plutôt que l’ascenseur… donnent des résultats sur la silhouette s’ils sont pratiqués régulièrement.

Dans le second volet de ce dossier, nous aborderons la détox, étape préliminaire au programme minceur pour relancer les fonctions d’élimination et favoriser l’allègement de l’organisme.

 

 


Ce site Internet est votre espace. Faites-le vivre !

Laissez vos commentaires, complément d’information et retours d’expériences ci-dessous.