► Retour à la home
Annuaire Vert
Dossier produit
La lessive
Faire sa lessive en version écolo : Pourquoi ? Avec quels produits ?

Faire sa lessive en version écolo : Pourquoi ? Avec quels produits ?

En quelques décennies, des lessives de plus en plus sophistiquées sont arrivées sur le marché, dont les promesses sont de plus en plus stupéfiantes : laver toujours plus vite et toujours mieux, rendre le linge immaculé comme par magie,  pouvoir laver couleurs et blanc sans aucun dégorgement… Mais ces promesses ont un prix et pas des moindres…

Car avec 40 kg de lessive par famille et par an, les conséquences des eaux usées rejetées dans la nature ou traitées par une station d’épuration sont désastreuses. Dans les deux cas, les résidus chimiques de ces lessives sont la cause d’une grave pollution de nos réserves d’eau douce, abîmant au passage faunes et flores aquatiques et menaçant l’équilibre des écosystèmes.

La première solution est de proposer à vos clients des produits avec un ECOLABEL, plus écologiques et plus respectueux de l’environnement, ce que vous faites déjà. La 2ème solution, que nous allons aborder aujourd’hui est de permettre à vos clients de réaliser eux-mêmes leur lessive écolo en référençant les matières premières nécessaires à sa confection et en leur donnant conseils et recettes pour devenir de vraies fées du logis 100% écolo.


Qu’y a-t-il dans les lessives conventionnelles ?

Qu’on se le dise…, une lessive est un véritable cocktail chimique dans lequel on retrouve en autres :
•    Des tensioactifs d’origine pétrochimique qui facilitent le décollement des salissures et les maintiennent en suspension dans l’eau de lavage jusqu’à son évacuation. Ils sont peu respectueux de notre peau et de l’environnement. Ils créent des résidus extrêmement difficiles à dégrader qui, 50 ans après leur rejet continuent de polluer les fonds marins.
Les lessives écologiques proposées dans vos magasins sont d’origine végétale et issues par exemple de l’huile de colza ou de coprah…

•    Des phosphates qui ont pour rôle d'empêcher le dépôt de calcaire et évitent ainsi de le rendre rêche. Malheureusement, ils sont rejetés dans les rivières ou les mers et sont responsables de la prolifération d’algues qui, à terme, détruisent toute forme de vie aquatique par étouffement. La France a d’ailleurs interdit l'utilisation des phosphates dans les lessives depuis juillet 2007 et le 10 février 2012, l'Union européenne a officiellement restreint l'utilisation de phosphates dans les lessives.

•    Des séquestrants non biodégradables de type EDTA et NTA qui servent également d’agents anticalcaires. Malheureusement ils ne dégradent pas dans les cours d’eau et jouent un rôle de complexant, notamment sur les métaux lourds.

•    Des enzymes modifiés, qui accélèrent la destruction des taches sur le linge. Elles sont généralement cultivées sur supports génétiquement modifiés, se fixent dans les tissus et peuvent être dommageables pour la peau après lavage.

•    Des azurants optiques que l’on retrouve dans les lessives en poudre et qui servent de trompe-l’œil en rendant, en apparence, le linge plus blanc. Malheureusement, lors du du lavage, ces particules se fixent dans les textiles et restent en contact avec notre peau. Ils peuvent entraîner des irritations cutanées ou oculaires ainsi que des allergies.

•    Des parfums et colorants de synthèse qui servent à masquer les odeurs des produits, à parfumer le linge ou à rendre les produits plus attrayants. Ils peuvent également causer des irritations de peau et sont bien souvent peu écologiques.


Le top 5 des ingrédients verts pour une lessive écolo maison

Le DO IT YOURSELF séduit un nombre croissant de consommateurs et ce, dans tous les domaines, y compris celui des produits d’entretien écologiques. Ils recherchent ainsi un moyen ludique d’allier plaisir, sécurité et respect de l’environnement.

Voici un récapitulatif des indispensables à référencer pour que vos clients puissent confectionner eux-mêmes leur propre lessive écolo :


1-Le savon de Marseille en copeaux

Fabriqué traditionnellement par saponification à chaud au chaudron à partir d’huiles végétales, le savon de Marseille est idéal pour un lavage écologique et hypoallergénique du linge. Il est très simple d’utilisation car ces paillettes se dissolvent facilement dans l'eau chaude.
Ses atouts ?

  • Il est idéal pour le lavage à la main des textiles délicats (laine, soie, lingerie…), ou pour le nettoyage des vêtements des peaux sensibles ou de bébé,
  • Il sert à préparer des lessives liquides pour le lavage en machine,
  • Il permet un détachage avant lavage.


2-Le bicarbonate de soude (Sodium bicarbonate)

Multi-usage, écologique, non toxique, biodégradable, c'est un indispensable du ménage écolo.
Ses atouts ?
- il détache le linge avant lavage :

  • Il suffit de faire tremper le linge dans une bassine d'eau additionnée d'un verre de bicarbonate de sodium. On peut aussi appliquer une pâte de bicarbonate de sodium et d'eau directement sur une tache.
  • Il peut remplacer une partie de la lessive pour booster son efficacité.

 

3-Les cristaux de soude anhydres (Sodium carbonate)

Ils sont généralement obtenus à partir de carbonate de calcium et de sel issus de carrières naturelles.
Leurs atouts ?
- Ils permettent d’adoucir l’eau et d’augmenter l'efficacité de la lessive :

  • 1 - 2 cuillère(s) à soupe (pour le linge de couleur stable) à ½ verre (pour le linge blanc) de cristaux de soude dans le bac à lessive. Cela réduit aussi le dépôt de calcaire sur le linge et dans la machine. Cela évite par ailleurs que les couleurs se ternissent.


- Ils permettent de détacher le linge très sale pendant le lavage ou avant lavage :

  • Faire tremper le linge dans une bassine d'eau additionnée d'1 à 2 cuillère(s) à soupe de cristaux de soude. Utiliser de l'eau tiède à chaude pour le blanc et les couleurs claires, et froide à tiède pour le linge de couleur. Laisser tremper 30 minutes voire plus pour du linge très sale.

 

3-Le percarbonate de soude (Sodium percarbonate)

Il est obtenu à partir d'un complexe entre le carbonate de sodium (nos fameux cristaux de soude) et le peroxyde d'hydrogène, couramment appelée « eau oxygénée ». Côté propriétés, il est donc particulièrement polyvalent. C’est une bonne alternative à l’eau de javel.

Ses atouts ?
- Il est dégraissant et permet de détacher le linge et notamment les taches rebelles avant le lavage ou pendant :

  • Avant : faire tremper le linge taché dans un mélange d’eau chaude ou tiède et de percarbonate de soude (1 à 3 cuillère(s) à soupe par litre). Frotter les taches puis mettre le linge en machine.
  • Pendant : ajouter 1 à 2 cuillère(s) à soupe de percarbonate de sodium dans le tambour de la machine en plus de la lessive.


- Il redonne une seconde jeunesse au linge blanc :

  • Dans la lessive pour le blanc : ajouter 1 à 2 cuillère(s) à soupe de percarbonate de sodium dans le tambour de la machine en plus de la lessive.


- Il augmente l'efficacité des noix de lavage :

  • Ajouter 1 à 4 cuillère(s) à soupe de percarbonate de sodium dans le tambour de la machine en plus des noix de lavage.


- Il détache et désinfecte les couches lavables ou les protections menstruelles lavables :

  • Faire prétremper dans un seau d'eau chaude additionnée de 2 à 4 cuillères à soupe de percarbonate de sodium, pendant quelques heures. Il est également possible d’ajouter du percarbonate dans le tambour lors du lavage.

 

4-Le vinaigre blanc

Peu couteux, il est avec le bicarbonate de soude, l’un des produits cultes du ménage écologique.
Ses atouts ?
- il détartre à vide les machines à laver :
- Verser 6 à 8 cuillères à soupe dans le tambour et mettre sur le programme à 95°. Il est également possible d’utiliser de l’acide citrique en poudre.

Il peut servir d’assouplissant :
- Verser un petit verre dans le compartiment réservé à cet effet dans la machine à laver le linge. 4 à 5 gouttes d’huile essentielle de lavande seront les bienvenues.


5-Les noix de lavage

Elles proviennent des coques de fruits de l’arbre Sapindus Mukorossi, capable de libérer des saponines dans l’eau chaude dès 30-40°C.
Leurs atouts ?

  • elles permettent de réaliser des lessives 100% végétales et écologiques.
  • Il suffit de placer 4 à 6 noix dans un petit sachet en coton. On place ensuite le sachet dans le tambour de la machine à laver en veillant à ce que le sachet puisse naviguer à souhait au cœur du linge pour faciliter la libération de la saponine. Afin d’optimiser l’efficacité des noix de lavage, il est conseillé de rajouter un peu de bicarbonate de sodium. Quelques gouttes d’huile essentielle d’agrumes ou de lavande directement sur la coque des noix seront également les bienvenues pour parfumer et désinfecter le linge.


Astuce : n’oubliez pas en magasin de présenter quelques huiles essentielles à côté de votre mise en place « lessive écolo maison ». Elles sont parfaites pour parfumer et désinfecter le linge. Optez de préférence pour les huiles essentielles d’agrumes ou de lavande.


Recettes express de lessive écolo

Pour réaliser une lessive liquide
Dissoudre 40 à 50 g de paillettes de savon de Marseille ou d’Alep dans 1 litre d’eau chaude. Ajouter 3 cuillères à soupe de bicarbonate de soude ou de cristaux de soude. Laisser refroidir le mélange obtenu puis le passer au mixer plongeant jusqu’à obtenir un gel épais homogène. Ajouter ensuite 30 à 40 gouttes d’huile essentielle au choix (citron, orange douce, lavande, menthe…) et mélanger soigneusement. Transvaser dans une bouteille adaptée. Secouer vigoureusement avant toute utilisation.
Utiliser l’équivalent de 1 à 2 gros bouchons de cette préparation par lessive, pour une machine d’environ 6 kg.

Pour réaliser une lessive en poudre
Dans un saladier transférer 60 g de savons de Marseille ou d’Alep en paillettes, 60 g de cristaux de soude, 60 g de bicarbonate de soude et 20 g de bicarbonate de soude. Mélanger soigneusement puis transférer dans un pot adapté.
On utilisera 3 à 4 cuillères à soupe de cette lessive par machine.



Vous l’aurez compris, la lessive écolo et D.I.Y c’est ultra tendance et surtout très rentable et écologique. Vous auriez donc tort de ne pas miser en magasin sur ce créneau porteur.
N’hésitez pas à organiser un atelier en magasin que vous pourrez animer le samedi matin. Une fiche pédagogique avec recettes et quelques conseils pratiques serait également la bienvenue pour bien guider vos clients dans cette nouvelle activité homemade.

Pour aller plus loin …


Ce site Internet est votre espace. Faites-le vivre !

Laissez vos commentaires, complément d’information et retours d’expériences ci-dessous.