► Retour à la home
Annuaire Vert
Dossier produit
Gourmandises
Gourmandises bio : Les grands classiques

Gourmandises bio : Les grands classiques

Pour clore l’année sur une note pleine de douceur(s), nous allons consacrer un dossier complet, en 4 parties, aux gourmandises sucrées de Noël.

Au programme :

 

Les grands classiques

Pas de Noël réussi et digne de ce nom sans sapin, cadeaux et messe de minuit pour certains, mais pas non plus sans sa cohorte de desserts et délices sucrés tous plus gourmands les uns que les autres.
En effet, les bons plats et produits d’exception, consommés pour certains exclusivement à cette période de l’année, sont mis au premier plan, contribuant très largement au succès et à l’ambiance des réunions familiales ou amicales.
De plus, en hiver, passant davantage de temps à l’intérieur, et cherchant à se réchauffer, on est spontanément attirés par des boissons chaudes. Et pour les rendre encore plus plaisantes, des gâteaux et autres gourmandises sont les bienvenus. Et cela tombe bien, car à Noël, tout est permis, ou presque … !

Noël et le réveillon de la Saint Sylvestre sont donc un temps fort pour vos magasins qu’il convient de préparer très en amont, pour faire souffler dans vos points de vente l’esprit de Noël auquel nul n’est insensible, mais aussi pour donner des idées à vos clients et bien évidemment pour les inciter à faire leurs achats festifs chez vous.


La bûche, un plaisir de bouche

Quand on évoque Noël, on pense immédiatement à la bûche, d’autant qu’elle demeure indétrônable même si certains desserts ont tenté de prendre sa place.
Cette bûche gourmande rappelle à chaque Noël la grosse bûche (ou vieille souche) de bois qui était placée autrefois dans l’âtre et qui devait se consumer tout doucement pour durer du 24 décembre au jour de l’An et accompagner ainsi les veillées par sa chaleur et l’ambiance qu’elle produisait. Elle était aussi associée à des célébrations païennes liées au solstice d’hiver et on considérait d’ailleurs le feu produit par cette bûche comme un hommage au soleil, quelque peu absent en hiver.
La bûche dessert la plus classique reste celle à la crème au beurre (au chocolat, au praliné, à la vanille…) dont la forme est celle d’un rondin de bois coupé, avec ses stries et ses nœuds. On en trouve aussi enrobée de pâte d’amande, tout au chocolat, ou plus légère aux fruits, ou encore en version glacée, bienvenue après un long et copieux repas de Noël.
Prévoyez-en un bon stock pour votre rayon boulangerie / pâtisserie et incitez vos clients à la commander en avance pour qu’ils soient assurés de l’avoir pour les 24 et 25 décembre. En complément, proposez un grand choix de bûches surgelées qui pourront être conservées plus longtemps.


Sous le choc du chocolat

Avec Pâques, Noël est l’autre période de l’année durant laquelle les chocolats sont rois et où vous effectuerez les 2/3 de votre chiffre d’affaires de l’année pour ces produits.
Ils font d’ailleurs partie des produits les plus offerts à Noël et viennent souvent en plus des autres cadeaux. Invités d’honneur des tables festives, ils se retrouvent aussi après les fêtes en entreprises où les collègues partagent souvent une boîte de chocolat autour d’un café ou d’un thé pour prolonger la magie de Noël durant une bonne partie du mois de Janvier.
Si les fabricants restent en général plus traditionnels qu’à Pâques pour leur offre de Noël, elles proposent toutefois en permanence de nouvelles saveurs, formes et décors. La présentation en ballotins et coffrets reste la plus fréquente, avec des formats allant de 100 g (voire 70 g) à plus d’1 kg, accessibles à tous les budgets.
Les truffes au cacao plaisent toujours autant, tout comme les bouchées ou escargots fourrés au praliné. Mais les mendiants, avec le croquant de leurs fruits secs remportent aussi un grand succès.
Idéalement, restez classiques pour satisfaire vos clients puristes, très traditionnels, et innovez pour répondre à la demande de consommateurs en quête de nouveautés qui apprécieront de tester des chocolats aux fruits (notamment aux cranberries), à la stévia ou au sucre de fleur de coco, avec des pourcentages élevés de cacao (supérieurs à 70%). Il en faut pour tous les goûts !
N’hésitez pas à proposer aussi, en présentoirs de caisse par exemple, des pièces individuelles (rochers, louis d’or, mini tablettes…), lesquelles constitueront un petit cadeau pour les invités, à placer dans la serviette de table, ou en décoration sur une petite assiette à côté des verres par exemple.
Vous pouvez enfin proposer dans cette catégorie des sachets de papillotes, pour décorer la table ou à accrocher au sapin.


Chaud les marrons !

Si les châtaignes se ramassent en automne, les marrons glacés sont quant à eux consommés et disponibles, presque uniquement à Noël. Ils restent encore presque un produit de luxe. Ces confiseries premium sont composées d’un marron confit dans du sirop de sucre puis enrobé de sucre glace (« glacé » donc). Plusieurs jours sont nécessaires à leur fabrication.
On pense que leur origine remonte à l’époque de Louis XIV quand le Sieur de Varennes fit cuire une châtaigne avec du sucre. Louis XIV l’aurait tant appréciée qu’il la fît découvrir à sa Cour. Une autre hypothèse la rattache au XVIe siècle, à l’Italie, à Coni, une région riche en noisetiers et marronniers. Ainsi, le cuisinier du duc Charles Emmanuel Ier serait à l’origine de cette gourmandise qui aurait fait rapidement fureur à la cour de Savoie.
Vous pourrez proposer ces marrons glacés à vos clients à l’unité, enveloppés dans un joli papier doré, ou en ballotins. Plusieurs formes sont possibles, à des prix différents : des marrons entiers (les plus chers et les plus prisés), aux brisures, tout aussi délicieuses et pouvant être détournées dans des desserts, en décoration notamment.


Avec l’accent italien

Le panettone est un dessert venu tout droit d’Italie où il fait partie des desserts traditionnels de Noël, mais qui plaît bien aux français.
Cette brioche aux raisins secs, fruits confits et zestes d’agrumes est originaire des régions de Lombardie, du Milanais et du Piémont.
Présenté sous forme de dôme de 12 à 15 cm, il est servi en tranches avec un thé ou encore un vin doux comme en Italie, en dessert, seul ou accompagné d’une crème. Il est aussi parfait au petit déjeuner, légèrement grillé.
Ce panettone présente l’avantage de se conserver longtemps, ce qui vous permet de le proposer facilement en magasin, conditionné dans sa boîte en carton.


Enfin, même s’il convient de respecter le calendrier, vous pouvez très rapidement après Noël commencer à mettre en avant un autre incontournable gourmand : la galette des rois, pour célébrer l’Epiphanie le 6 janvier. En version classique, sèche ou fourrée à la frangipane, ou encore aux fruits (pomme, myrtille, poire…), au chocolat…

Dans le second article de ce dossier, nous passerons en revue des produits d’épicerie fine bio tels que les sucres aromatisés, les marmelades, les fruits confits, les miels de grande qualité…

 

 


Ce site Internet est votre espace. Faites-le vivre !


Laissez vos commentaires, complément d'information et retours d'expériences ci-dessous.