► Retour à la home
Annuaire Vert
Dossier produit
Hiver
L’EPP, un extrait qui nous met à l’abri de bien de pépins

L’EPP, un extrait qui nous met à l’abri de bien de pépins

L’extrait de pépins de pamplemousse (ou EPP) est une valeur sûre de votre référencement.  Si vos clients en ont beaucoup entendu parlé, ils ne connaissent pas pour autant toute l’étendue de ses propriétés et ses nombreuses applications en santé, bien-être, beauté et entretien de la maison. N’hésitez pas à le mettre en avant dans vos linéaires et à faire preuve d’imagination pour montrer toutes les facettes de sa personnalité.

 

Un actif peut en cacher un autre


On confond souvent l’huile essentielle de pamplemousse et l’extrait de pépins de pamplemousse. Et oui, il se trouve que tout est bon dans le pamplemousse : son jus, son écorce et ses pépins. L’huile essentielle (ou plus précisément « essence ») est obtenue par expression mécanique à froid du zeste du fruit et l’extrait dont nous parlons aujourd’hui est extrait des pépins du fruit (mais aussi de la pulpe et de la membrane blanche du pamplemousse).  Dans les deux cas, la variété de fruit utilisée est le Citrus paradisii et le non le Citrus grandis. Par conséquent, nous devrions davantage parler de pomélo que de pamplemousse !

 

Du pépin à la science


On doit la découverte de l’extrait de pépins de pamplemousse au docteur Jacob Harich (1919 – 1996), qui, d’après la petite histoire, aurait découvert avec étonnement que des pépins de pamplemousse, jetés sur du compost, ne se décomposaient pas. Ce médecin entama au milieu des années 60, des recherches sur les pépins de pamplemousse, mais ce n’est que 20 ans plus tard que sa découverte a suscité l’intérêt de la communauté scientifique, grâce notamment aux travaux du docteur Allan Sachs, chiropracteur et nutritionniste et aujourd’hui le spécialiste de l’extrait de pépins de pamplemousse.

 

Un antibiotique parfait


L'extrait de pépins de pamplemousse est un antibiotique naturel puissant. En effet, les flavonoïdes présents dans les pépins sont inhibiteurs de la croissance de la plupart des bactéries et des virus. L’EPP est donc une réponse naturellement efficace aux agressions microbiennes ou virales que subit l’organisme lors des saisons hivernales.
De plus, des études in vitro ont montré que l’EPP pouvait agir sur un bon nombre de microbes tels que les staphylocoques, les salmonelles, la listéria ou la legionella...
Il a ainsi la particularité d'éliminer environ 800 souches de bactéries et virus et environ 100 souches de champignons ainsi qu'un très grand nombre de parasites unicellulaires (1).

 


 

Le saviez-vous ?

Le mot « flavonoïdes » désigne une série de substances, que l’on trouve en grande quantité dans le pamplemousse. Parmi elles, la naringine, la poncirine et la néohespéridine, qui donnent leur côté amer aux fruits. Elles ont la particularité de stimuler nos systèmes de défense.

 


 

D’après les travaux du docteur Sachs et de son équipe, l’EPP remplirait les 10 critères d’un antibiotique parfait, à savoir :

1-    Son large spectre d’action permet d’agir à la fois sur les bactéries, les champignons et les virus…
2-    Sa puissance et son efficacité.
3-    Le fait d’être non toxique.
4-    Son impact sur les « bonnes » bactéries est minime.
5-    Il fait l’objet de multiples recherches. Allan Sachs cite plus d’une centaine d’études effectuées dans le monde, en laboratoire.
6-    Il est dérivé d’un produit naturel.
7-    Il est biodégradable.
8-    Il est hypoallergénique.
9-    Son prix est abordable.
10-    Il est compatible avec d’autres traitements.

Voilà 10 arguments de poids, faciles à réutiliser pour conseiller vos clients.

Conseils d’utilisation pour renforcer ses défenses immunitaires :
Verser trois fois par jour 15 gouttes d’extrait de pépins de pamplemousse bio dans un verre d’eau ou de jus de fruit, mélanger et boire.
Posologie pour un enfant : 3 gouttes par 10 kg de poids, 3 fois par jour.
Posologie pour la femme enceinte ou allaitante : 10 gouttes, 3 fois par jour.


De la bonne utilisation de l’EPP


L’extrait de pépins de pamplemousse se vend sous forme liquide et en gélules. La version liquide (extrait hydro-glycériné ou hydro-alcoolique) est à conseiller à toutes les personnes qui souhaitent profiter de la polyvalence des modes d’utilisation de l’EPP.  Pour être efficace, elle doit contenir au moins 33 % d’extraits de pépins de pamplemousse (attention aux nombreuses versions douteuses).

De manière générale, on peut employer l’EPP dilué (la dilution varie en fonction de l’utilisation) :

En usage interne, il est efficace aussi bien en prévention qu’en traitement d’attaque pour toutes les infections, particulièrement :

  •     Les infections du système digestif, intoxications alimentaires, diarrhées, maladies parasitaires…
  •     Les ulcères de l’estomac et du duodénum (il tue Helicobacter pylori , bactérie responsable de ces ulcères)
  •     Les candidoses (dues au Candida albicans) et autres mycoses
  •     Le rhume, les infections de la sphère ORL en général, la grippe, les affections bronchiques …
  •     Les infections urinaires et les cystites
  •     La fatigue chronique et l’affaiblissement immunitaire
  •     Les allergies puisqu’il est aussi hypoallergène.


En usage externe, l’EPP est aussi un recours dans bien des situations pour :

  •     La bouche : aphtes, herpès des lèvres, muguet, gingivite…
  •     La peau : acné, dermatites, psoriasis mais aussi petites coupures ou brûlures, piqûres d’insectes, verrues, mycoses…
  •     Les cheveux : pellicules, démangeaisons du cuir chevelu, poux…
  •     Les pieds : eczéma des orteils, verrues plantaires, infections à champignons.
  •     Les ongles : onychomycose, panaris.
  •     Les organes génitaux : vaginite, infections vaginales, parasites…



Grâce à ses propriétés antifongiques et anti-bactériennes, l’EPP peut également être utilisé comme conservateur naturel des cosmétiques "maison" contenants une phase aqueuse.
Il sera par ailleurs très utile pour l’entretien ménager quotidien : pour nettoyer et désinfecter les éponges, les brosses à dents, le linge, les jouets ou encore les vitres.


Vous l’aurez compris, l’authentique EPP a fait ses preuves et il est dépourvu de toute toxicité, même en cas de dépassement des doses conseillées. Excellent préventif des maux hivernaux, l’EPP a bien d’autres tours dans son sac et devrait être présent dans tous les foyers à la recherche d’un produit efficace, polyvalent, bon marché et naturel. Autant d’arguments qui ne devraient pas laisser vos clients de marbre.

(1) Antimicrobial activity of grapefruit seed and pulp ethanolic extract - Cventniz et Vladimir-Knezevic. Acta Pharm. 54 (2004) 243–250.
The effectiveness of processed grapefruit-seed extract as an antibacterial agent: II. Mechanism of action and in vitro toxicity. - Heggers JP et al. J Altern Complement Med. 2002 Jun; 8(3):333-40

 

 


Ce site Internet est votre espace. Faites-le vivre !


Laissez vos commentaires, complément d'information et retours d'expériences ci-dessous.