► Retour à la home
Annuaire Vert
Dossier produit
Digestif
Le psyllium, prenez-en de la graine

Le psyllium, prenez-en de la graine

Le psyllium (plantago ovata) est une variété de plantain originaire de l’Inde et du Pakistan où il est dénommé Isabgol ou encore Ispaghul.
Son nom provient du grec psyllia signifiant puce, choisi pour désigner la toute petite taille de ses  graines.
Dix siècles avant J.C., les médecins de l’Ancienne Egypte connaissaient déjà les vertus laxatives du psyllium et ses effets anti-inflammatoires au niveau urinaire.
Il fait aussi partie des plantes traditionnellement utilisées dans la médecine ayurvédique en cas de constipation. Et Sainte Hildegaarde de Bingen avait également perçu ses bienfaits pour l’intestin.
Par ailleurs, le psyllium a reçu en 1998 l’agrément de la Food and Drug Administration américaine qui le reconnaît en tant que complément permettant de diminuer les risques cardio-vasculaires. Enfin, l’OMS met en avant sa richesse en mucilages bénéfiques pour le transit et la sensation de satiété.

 

Blond ou noir ?


Précision importante, tous les bienfaits recensés ci-dessous concernent le psyllium blond.
Il existe un psyllium noir, le plantain de Provence (Plantago psyllium), mais cette variété ne présente pas les mêmes bienfaits que son homologue blond. Il peut même s’avérer être irritant pour les muqueuses.

 

Il est gonflé ce psyllium !


Le tégument (enveloppe entourant la graine) du psyllium blond possède la capacité de gonfler jusqu’à 50 fois son volume par absorption d’eau grâce à sa richesse en fibres solubles et insolubles. Il crée ainsi un gel épais qui va favoriser naturellement la satiété par un simple effet mécanique en occupant du volume dans l’estomac.
Réduisant de cette façon la prise alimentaire, le psyllium peut s’intégrer dans un programme minceur, bien évidemment en complément d’une alimentation équilibrée et tout en pratiquant une activité physique régulière.
Et ce, d’autant plus qu’il apporte lui-même une quantité insignifiante de calories et qu’il n’est pas stocké dans l’organisme.
Enfin, ses fibres, en formant un gel, absorbent une partie des graisses et des sucres alimentaires entravant ainsi leur mise en réserve puisqu’ils seront éliminés naturellement.

 

Au cœur de la santé


Le psyllium participe par ailleurs à la santé cardio-vasculaire : ses fibres « piègent » le cholestérol et favorisent son élimination par les selles. La prise de 5 g de psyllium par jour contribuerait ainsi à diminuer le taux de cholestérol LDL (le « mauvais » qui se dépose dans les artères) et aussi de triglycérides, mais il faut pour cela limiter en parallèle sa consommation de graisses saturées.
De plus, le psyllium stimule la sécrétion d’acides biliaires, lesquels réduisent eux aussi l’absorption du cholestérol.
Les personnes sujettes à l’hypertension verraient par ailleurs leur pression artérielle diminuer en consommant environ 10 g de fibres de psyllium au quotidien.

 

 


FOCUS PRODUIT


VECTEUR SANTE lance son Psyllium Blond bio !

Un véritable allié pour l'intestin, 100 % pur et végétal, Riche en fibres, Naturellement sans gluten.

Disponible à partir du 10 juin.

Le + : Plus pratique que le sachet : Boite en PEHD recyclable

En savoir +

 

 


 


Lever les blocages


La richesse naturelle en fibres du psyllium favorise le transit intestinal, ce qui présente un grand intérêt en cas de constipation : il est ainsi considéré comme un laxatif de lest car il augmente le poids des selles, améliore leur consistance et accélère le transit.
Par ailleurs, grâce au gel qu’elles forment en absorbant de l’eau, ces fibres nettoient les parois intestinales et détoxifient l’intestin des molécules indésirables et métaux lourds qui peuvent s’y trouver.
A l’inverse, le psyllium est aussi recommandé en cas de diarrhée pour ralentir le transit.
De plus, en ramollissant la consistance des selles, le psyllium est indiqué en cas d’hémorroïdes pour éviter blessures et saignements.
Enfin, quand les muqueuses intestinales sont irritées et donc sensibles, le mucilage de psyllium s’avère apaisant et adoucissant.
En résumé, le psyllium peut être considéré comme l’ami de l’intestin et comme un régulateur du transit au sens large.


En pratique, comment le consommer ?


•    Pour réduire la sensation de faim : mélanger 1 cuillère à café de psylllium (environ 5 g) dans un verre d’eau à prendre entre les repas. Cette préparation peut aussi être absorbée en fin de repas pour éviter les fringales.

  • Vous pouvez aussi conseiller le psyllium sous forme d’en-cas, voire de petit déjeuner ultra-léger : il suffit pour cela de réaliser une sorte de gelée en diluant 5 à 10 g de psyllium (selon la consistance désirée) dans un jus de pomme, de raisin ou d’orange, voire dans une boisson végétale comme un « lait » de riz ou d’avoine.


•    Pour un intestin qui va bien :

  • Pour stimuler les intestins les plus paresseux, mélanger 1 cuillère à café de psyllium dans un verre d’eau à consommer au cours du repas. Au début, afin d’y habituer l’intestin en douceur, cette dose peut être réduite de moitié et augmentée progressivement. En 2 à 3 jours, le problème doit être réglé.
  • En cas de transit trop rapide, il est possible de prendre jusqu’à 4 doses de 10 g de psyllium par jour afin de le ralentir.



Très digeste et très bien toléré, le psyllium est aussi naturellement sans gluten et sans lactose.
Il permet de compléter l’apport en fibres végétales dont la consommation est souvent insuffisante par rapport aux recommandations nutritionnelles, tout en contribuant au confort digestif, au maintien du poids et au bien-être cardio-vasculaire.
Très simple à utiliser, sans préparation et très accessible en termes de prix, vous disposez donc de nombreux arguments pour le conseiller largement à votre clientèle.

 

 

 


Ce site Internet est votre espace. Faites-le vivre !


Laissez vos commentaires, complément d'information et retours d'expériences ci-dessous.