► Retour à la home
Annuaire Vert
Dossier produit
Les boissons
Le thé Matcha

Le thé Matcha

Le matcha, c’est quoi et on l’utilise comment ?

Alors que les français étaient gros consommateurs de café depuis des centaines d’années, que le thé était plutôt consommé en Asie en de l’autre côte de ma Manche, on assiste ces dernières années à un véritable raz de marée du thé vert et plus particulièrement sa version Matcha.

 

Le thé matcha, un thé vert très particulier

Originaire du Japon, le matcha est un thé tout à fait different de ceux que l’on connait, par sa texture d’abord : c’est une fine poudre de thé vert qui a été broyé entre deux meules. Contrairement aux autres thés, on n’infuse pas le matcha, on le mélange directement à l’eau chaude. C'est le thé qu’on utilise pour la cérémonie du thème japonaise, dont le protocole est inchangé depuis le XVIè siècle et durant laquelle tout est ritualisé, de la posture des participants à la température de l’eau, jusqu'aux instruments pour préparer ce breuvage un peu particulier. De goût très amer, il est de tradition de le consommer avec une pâtisserie qui l’adoucira, mais on en met pas de sucre directement dedans.

 

Un procédé de fabrication unique

Sa production commence quelques jours avant la récolte des autres thés, lorsque les théiers sont recouverts pour les protéger de la lumière du soleil. Ne voyant pas le soleil, les feuilles se chargent en chlorophylle, c’est la raison pour laquelle ce thé d’ombre est beaucoup plus foncé qu’un autre thé vert. Après la récolte, les feuilles, déroulées pour le séchage vont commencer à s’émietter, donnant du tencha. C’est ce tencha que l’on va ensuite broyer en une poudre fine appelée matcha. Le taux élevé de catéchine (un flavonioide) qu’il contient est une conséquence de la taille très fine de la poudre du matcha.

 

Le matcha, un super-aliment ?

Mêmes si fondamentalement, les vertus du thé matcha sont les mêmes que celle du le thé dont il est issu, ses propriétés sont décuplées par rapport à une infusion traditionnelle. En effet, en mélangeant directement la poudre de thé dans de l’eau chaude, on ingère la totalité de la feuille avec tous ses éléments nutritifs, pas seulement les hydrosolubles qui partent dans l’infusion classique.

Le matcha est remarquablement riche en : caféine et acides aminés, particulièrement la L-Théanine (c’est-à-dire de la caféine très assimilable par le corps), catéchines, dont de l’ECGC, des antioxydants (le plus haut indice ORAC (qui mesure le pouvoir anti-oxydant) de tous les aliments connus), chlorophylle, protéine, calcium, fer, potassium, béta-carotène, vitamine A.

Une dose d’1 à 1,5 cuillères à café de poudre verte correspond à la quantité de caféine disponible dans un café. Mais cette caféine elle est liée à d’autres molécules qui complètent son effet et la rendent plus tolérable et beaucoup plus saine pour le corps. Ainsi, la L-Théanine, ralentit l’assimilation de la caféine dans l’organisme, ne provoquant pas de « pics » comme avec le café et rendent l’effet booster à la fois moins violent et plus étalé dans le temps.

Le Matcha contient 137 fois plus d’antioxydants EGCG (catéchines) que les autres thés verts japonais ainsi qu’un ratio ORACsupérieur.

A titre de comparaison, son score ORAC est de 1685, contre 253 pour les baies de goji, 227 pour le chocolat noir, 105 pour la grenade ou 60 pour les baies d’acaî.

Une autre particularité est la grande quantité de bêta-carotène et la vitamine A, les deux particulièrement importants pour les yeux mais aussi pour la peau, les muqueuses et le métabolisme. Avec 10-17 mg de fer pour 100g, en fonction de la qualité, le matcha est un aliment qui a le plus haut taux.

Le caractère d’un matcha se prononce largement à travers son degré de qualité. Généralement, on le décrit comme ayant une saveur très raffinée légèrement astringente et amère avec une note de douceur et beaucoup de fraîcheur. Chez les produits de qualité supérieure, la fraîcheur se développe encore et l’amertume est significativement plus faible – ce qui le rend encore plus fin à la dégustation.

 

Le matcha, un thé-santé

Parmi la longue liste de ses vertus, voici les plus remarquables.

  • Le matcha booste le cerveau

Après avoir bu une tasse de matcha, on observe une réflexion plus claire et plus rapide, une mémoire améliorée, une meilleure concentration, une vigilance accrue, une bonne humeur et un état de calme..

  • La chlorophylle du matcha permet la détox

Le matcha contient énormément de chlorophylle (grâce au processus d’ombrage), ce qui lui donne sa couleur vert profond.

La chlorophylle fait partie des détoxiquants du sang les plus puissants (leur composition est quasiment identique) et permet de rétablir un bon équilibre acido-basique par ses vertus très alcalinisantes.

  • Le matcha aide à stabiliser la glycémie

L’activité antioxydante du thé matcha semble directement liée à son activité hypoglycémiante.

Les sucres naturels (polysaccharides) du matcha aident à stabiliser le taux de sucre dans le sang, et protègent ainsi contre les pics d’insuline. On utilise d’ailleurs les polysaccharides du thé vert sous forme concentrée dans le traitement du diabète en Chine.

  • Le match a des propriétés anti-âge

Les antioxydants contenus dans le matcha détruisent les radicaux libres, connus pour endommager l’ADN et accélérer le processus de vieillissement. La forte présence d’anti-oxydant fait du thé matcha un allié incontournable pour lutter contre le stress oxydatif.

 

Comment utiliser le thé matcha ?

L’utilisation la plus connue est en boisson : on mélange 1/2 à 1 cuillère à café de poudre de thé matcha dans une tasse d’eau à 80°C, on la fouette quelques minutes sur mélanger et faire apparaitre la mousse et la boisson est prête à être dégustée.

De nombreuses déclinaisons de ce breuvage existent et on peut le boire plus ou moins concentré (si on apprécie ou non l’amertume) ou le mélanger à du lait, de vache ou végétal, pour en faire un « matcha-latte » que l’on dégustera chaud ou frappé, on peut aussi l’intégrer à des smoothies pour adoucir son goût.

Venue elle aussi du Japon, la fabrication de pâtisseries au thé matcha est très en vogue chez nous. On peut confectionner des gâteaux typiquement nippons comme les mochis ou doryakis, ou des desserts occidentaux comme les financiers, les cheese-cakes ou les tiramisus. Da sites préparations, la présence de thé matcha donne un jolie couleur et une touche d’exotisme, très « fusion food ». La créatrice culinaire Cléa a sorti récemment un livre totalement dédié à cette poudre verte, Matcha, ed La Plage https://www.laplage.fr/catalogue/matcha-clea/, dans lequel elle propose des recettes aussi bien sucrées que salées.

 

Encore peu répandu en boisson instantanée à cause de son gout amer, le matcha est de plus en plus populaire en préparation culinaire. Le prix élevé du thé matcha, qui varie cependant en fonction de sa qualité, est aussi un frein à sa consommation massive. On en trouve en qualité bio sous les marques Aromandise, Touch Organic ou encore Pukka. Bonneterie le propose prêt à l’emploi, associé avec une boisson au riz.