► Retour à la home
Annuaire Vert
Dossier produit
Légumes
Les légumes d'été

Les légumes d'été

Pour les légumes comme pour les fruits, l’été est sûrement la meilleure période de l’année. La nature est à son apogée et le moment est venu de récolter dans les potagers et dans les champs les végétaux dont les premières pousses sont sorties de terre au printemps.
Eté rime avec salades composées, légumes à la plancha, tians… Vos clients ont spontanément envie de manger des légumes de saison, alors profitez-en pour les valoriser comme ils le méritent dans vos étals.


Potager bio

Les légumes sont par excellence des aliments santé. Malgré les discours dissonants en matière de nutrition, l’intérêt nutritionnel des légumes n’est jamais remis en question. Ils font ainsi partie des produits de base de l’alimentation saine équilibrée et ce, à tous les âges. Et il n’est pas nécessaire d’être végétarien ou vegan pour les apprécier.


5 bonnes raisons de consommer des légumes d’été

Voici des arguments pour inciter vos clients, qui seraient encore réticents, à mettre à l’honneur les légumes dans leur assiette estivale :
1.    Les produits de saison offrent le meilleur d’eux-mêmes sur le plan gustatif avec leurs saveurs et leur texture exquises, leur croquant, leur fraîcheur… Et c’est encore plus vrai en été.
2.    Ils sont légers par nature d’autant qu’ils contiennent une grande proportion d’eau et très peu de glucides, d’où leur effet rafraîchissant.
3.    Ils peuvent être consommés crus comme cuits, et s’intègrent dans un grand choix de recettes accessibles à tous et pour la plupart très rapides à préparer.
4.    Ils sont concentrés en molécules antioxydantes qui retardent le vieillissement et préservent des maladies dégénératives et du stress oxydatif.
5.    Riches en fibres, ils favorisent la satiété par un effet volume, et stimulent les intestins paresseux par un effet de lest.


Le Top 10 des légumes de l’été

10 incontournables à mettre à l’honneur dans vos rayons pendant les 3 mois d’été

Artichaut : de la famille des astéracées, c’est à l’origine un chardon sauvage qui a été ensuite domestiqué et cultivé. La partie comestible de l’artichaut est son inflorescence nommée capitule. La bractée (tige et feuilles) est quant à elle un remède de choix en phytothérapie pour le bien-être du foie et de la vésicule biliaire. L’artichaut est riche en fibres, dont l’inuline, considérée comme un prébiotique dont se nourrissent les bonnes bactéries intestinales, favorisant ainsi un transit intestinal régulier.  100 g d’artichaut cuit apportent en moyenne 44 kcal pour 100 g.
Comment le consommer ? Cru avec une vinaigrette pour la variété poivrade dont les feuilles sont encore jeunes et tendres, mais le plus souvent cuit pour ses feuilles et surtout son cœur, tendre avec un goût sucré qui plaît beaucoup aux enfants, mais aussi aux plus grands.

Asperge : elle commence à apparaître au printemps, mais on la trouve encore en été, de quoi régaler les gourmets qui prisent son goût délicat et raffiné. La blanche est la plus traditionnelle, la violette tient sa couleur au fait qu’elle a percé la butte de terre, et la verte pousse à l’air libre concentrant ainsi la chlorophylle dans sa pointe par photosynthèse. Légère en calories (25 calories / 100 g), elle est très digeste et diurétique.
Comment la consommer ? Cuite après avoir éliminé son pied très riche en fibres. Elle est exquise en entrée, froide, avec une simple vinaigrette, ou chaude, avec une sauce maître d’hôtel pour accompagner un poisson blanc par exemple.

Aubergine : elle est un des produits phares de la cuisine méditerranéenne et évoque la Grèce, l’Italie… Elle améliore la qualité nutritionnelle des aliments auxquels elle est associée et n’apporte que 18 kcal pour 100 g. Si l’aubergine violette est la plus commune, on en trouve aussi une variété blanche.
Comment la consommer ? Exclusivement cuite (elle serait indigeste crue) : grillée, en caviar, dans la fameuse moussaka, un tian, des lasagnes… Attention à ne pas la noyer dans l’huile, elle se comporte comme une éponge.

Concombre : de la famille des cucurbitacées, c’est un cousin des courgettes, citrouilles, cornichons… Avec seulement 10 kcal / 100 g, c’est le légume le moins calorique car il contient 96% d’eau.
Comment le consommer ? C’est cru qu’il se révèle le mieux, dans des salades composées où son croquant et sa fraîcheur sont très appréciés. Mais aussi râpé avec une sauce à la crème ou au fromage blanc, de la ciboulette et de l’ail, ou encore dans une soupe froide (avec de la menthe et du citron par exemple), un jus ou un smoothie vert.
S’il peut être cuit, il est toutefois assez insipide sous cette forme.

Courgette : elle aussi appartient à la famille des cucurbitacées. Elle doit être préférée de petite taille pour que sa peau et sa chair restent tendres. C’est un légume minceur avec seulement 15 kcal / 100 g.
Comment la consommer ? Elle est bien évidemment un des ingrédients de la ratatouille, mais elle est aussi parfaite en gratin, en tian. Vous pouvez aussi la conseiller crue, râpée avec d’autres légumes de saison en salade, cette forme est en effet moins connue mais non moins savoureuse.

Fenouil : de la même famille des ombellifères, il possède une odeur douce et suave d’anis. Il s’agit d’un légume-feuilles et non d’un bulbe souterrain comme l’oignon. Riche en fibres (3,3 g / 100 g), il est aussi bien pourvu en protéines végétales (2,7 g), en vitamine C et apporte 25 kcal / 100 g.
Comment le consommer ? Son bulbe est exquis en lanières dans une salade, ses feuilles très fines sont parfaites pour parfumer un poisson au four. Il est aussi délicieux cuit et se révèle alors très fondant.

Haricots verts : vous pouvez les proposer surgelés ou en conserve pour vos clients pressés ou souhaitant pouvoir les stocker sur du long terme, mais mettez-les à l’honneur en été, leur saison de prédilection. Les haricots sont aussi intéressants sur le plan gustatif dans les variétés « beurre » ou plats, une forme de plus en plus proposée et qui séduit les consommateurs. Réputés comme légumes minceur, les haricots apportent en moyenne 30 kcal / 100 g et sont riches en fibres.
Comment les consommer ? Eux aussi ne peuvent être mangés crus. Cuits, ils sont l’accompagnement incontournable des poulets rôtis, des steaks, des filets de poisson… mais ils sont aussi délicieux froids en salade, avec des échalotes, des lardons…


Laitue : cette salade verte très connue est une des préférées des consommateurs. Riche en eau (95%) comme toutes les salades, elle est très peu calorique (13 kcal / 100 g) à condition de ne pas la noyer dans l’huile.
Elle est riche en acides phénoliques, flavonoïdes et anthocyanines antioxydants, en fibres, en vitamines A et B9.
Comment la consommer ? Crue évidemment, seule avec une vinaigrette en accompagnement d’une tarte salée, de galettes de céréales, du fromage… Ou comme base d’une salade composée.


Poivron : il peut être vert, jaune ou rouge selon son degré de maturité et non selon son espèce. Il doit ces couleurs à ses pigments antioxydants et protecteurs : flavonoïdes quand il est vert, xanthophylles pour le jaune et caroténoïdes pour le rouge. Ce piment doux à l’accent du Sud est un des légumes les plus riches en vitamine C, à condition de le consommer cru et bien frais.
Sa peau peut être difficile à digérer, aussi conseillez à vos clients sensibles de la passer sur la flamme de la gazinière pour pouvoir la retirer facilement.
Comment le consommer ? Cru, coupé en lanières ou en cubes dans une salade ; sur des brochettes de viande ou de poisson, dans la piperade basque, sur une pizza, en antipasti… Les plus aventuriers en matière de goût l’essayeront en version sucrée, dans un dessert comme une mousse, un tiramisu…

Tomate : la reine de l’été ! Il s’agit en réalité d’un fruit, mais elle est le plus souvent classée parmi les légumes étant donné qu’elle est consommée dans des recettes salées. On la trouve (malheureusement) en conventionnel tout au long de l’année, mais ce n’est qu’en été qu’elle sera pleinement appréciée. Avec 93 à 95% d’eau, elle n’apporte que 15 kcal / 100 g. ses graines et sa peau peuvent irriter les systèmes digestifs les plus sensibles, mais peuvent être facilement retirés au couteau pour les graines et en l’ébouillantant pour la peau. Faites découvrir à vos clients des variétés anciennes qui reviennent au goût du jour : noire de Crimée, ananas, rose, verte, jaune….
Comment la consommer ? A la croque (une forme idéale en pique-nique), en apéritif (pour les tomates cerises), dans des salades composées, farcies (de viande, de tofu, seitan ou de céréales), en gratins, dans une tarte, une pizza, un clafoutis salé…



La fraîcheur de ces légumes sera le premier critère d’achat pour vos clients, aussi veillez-y tout particulièrement en triant chaque jour les légumes dans vos étals et en réserve afin d’éliminer ceux qui pourraient être abimés ou séchés.

Il convient aussi d’en proposer un choix suffisant pour permettre à vos clients de réaliser des salades composées mais aussi des ratatouilles, poêlées, gratins, tartes…

Des animations faisant intervenir vos fournisseurs seront un plus pour booster vos ventes, tout comme des ateliers pédagogiques avec quelques notions sur le mode de culture des légumes, leurs atouts nutritionnels et surtout des recettes pour les cuisiner.

Enfin, afin de séduire les enfants quelquefois réticents à l’égard des légumes, mettez-les en scène avec un affichage ludique et des dégustations.


Pour aller plus loin …


Ce site Internet est votre espace. Faites-le vivre !

Laissez vos commentaires, complément d’information et retours d’expériences ci-dessous.