► Retour à la home
Annuaire Vert
Dossier produit
Super fruits
Les nouveaux super fruits

Les nouveaux super fruits

Bien mieux que les fruits, les super fruits gagnent du terrain dans vos rayons et se retrouvent sur le devant de la scène aussi bien seuls et nature (en vrac ou en sachets) que dans des compléments alimentaires, des jus, des barres de céréales, des mueslis…
Si les vertus des fruits classiques n’ont plus à être démontrées, les super fruits sont, eux, des concentrés de bienfaits et ils nous offrent en prime de nouvelles saveurs.
Que peut-on en attendre ? Tiennent-ils toutes leurs promesses ?


Salade de fruits

Le terme de super fruits n’a pas de valeur scientifique. Il est davantage utilisé par le secteur alimentaire mais il n’est pas surestimé pour autant.

On considère comme un super fruit une baie ou un fruit naturellement riche en substances antioxydantes, lesquelles lui confèrent des bienfaits pour la santé, contre le vieillissement… Ces baies produisent des molécules antioxydantes pour se protéger elles-mêmes des agressions extérieures tel que le rayonnement du soleil.

Sans être encore totalement connus du grand public, les premiers super fruits tels que les cranberries (ou canneberges), l’acérola, la grenade et les baies de goji sont en tout cas très familiers de vos clients les plus initiés qui, pour certains, ne peuvent déjà plus s’en passer !

Dans cette famille des super fruits, de petits nouveaux font leur arrivée, parés d’atouts toujours plus intéressants pour la santé.
Quels sont-ils ?

Les physalis (Physalis Peruviana Linnaeus)

Bio express : aussi nommés « baies des Incas » ou poétiquement « amour en cage », les physalis sont de petits fruits ronds, de couleur orange riches en petits pépins, enveloppés dans les pétales séchés de la fleur.

Leurs atouts : ils sont dotés de vertus anti-inflammatoires et antioxydants. Des médecines traditionnelles les préconisent pour soulager les rhumatismes, hépatites, la malaria…

Ces fruits sont riches en vitamines C et A, en antioxydants, fibres, potassium, phosphore, protéines. 100 g de physalis séchés apportent en moyenne 230 kcal. Leur goût évoque la prune, mais aussi la clémentine ou la groseille à maquereau.

A consommer : séchés en snack ou dans une salade de fruits, un laitage.

Les pignons de cèdre de Sibérie (Pinus sibirica)

Bio express : moins connus que les pignons de pin, ces « pommes » du cèdre baptisés « l’or de la Taïga » font les délices de la population russe qui apprécie leur saveur sucrée, et leur goût plus prononcé que celui des pignons de pin.

Leurs atouts :
ces pignons sont riches en acides gras, protéines et nutriments essentiels.

A consommer : pour un grignotage sain, dans des salades ou des poêlées de légumes, dans un pesto d’un nouveau genre…

Les baies d‘aronia (Aronia melanocarpa)

Bio express : originaires d’Amérique du Nord, les aronias sont de petites baies noires dont l’aspect évoque la myrtille mais dont le goût est nettement plus âpre et moins sucré du fait de la richesse en tanins astringents. Elles poussent sur un arbuste dont la hauteur peut atteindre 3 m.

Leurs atouts :
ce sont des mines d’antioxydants de la famille des polyphénols (anthocyanes, flavonoïdes et OPC ou oligomères procyanidoliques). Elles sont dotées de propriétés anti-inflammatoires et sont bénéfiques pour le système cardiovasculaire, la circulation du sang, la protection des membranes des cellules,…  100 g de baies d’aronia séchées apportent en moyenne 250 kcal. Leur goût acidulé rappelle celui du cassis.

A consommer : en snack si on apprécie leurs saveurs astringentes, dans un muesli, une compote, un jus ou un smoothie…

Le yumberry (Myrica rubra)

Bio express : cette « fraise chinoise » est appréciée et consommée depuis des millénaires en Asie. Elle pousse en Asie, surtout en Chine, sur de petits arbres de 10 à 20 mètres de haut, plantés comme ornements dans les parcs et jardins. Le goût très doux de ce fruit violet à pourpre foncé rappelle celui des fraises. En Asie, il est consommé frais, séché ou encore trempé ou fermenté dans des boissons alcoolisées. La confusion est souvent faite entre le yumberry et l’arbousier auquel il ressemble, mais ces 2 fruits sont pourtant différents.

Ses atouts :
comme tous les super fruits, le yumberry est riche en antioxydants, mais aussi en vitamines et minéraux. Il contre donc les méfaits des radicaux libres (il est 50 fois plus antioxydant que la vitamine E), favoriserait la baisse de la pression sanguine et protègerait le cœur, diminue le mauvais cholestérol, protège la vision (notamment vis-à-vis de la cataracte), renforce les membranes cellulaires, protège contre les maladies inflammatoires, traite les diarrhées…

A consommer : séché, en jus, en smoothie.

Les mulberries (Morus alba)

Bio express : également classées parmi les « berries », ces mûres blanches sont les fruits du mûrier à soie, un arbre que l’on retrouve un peu partout dans le monde et qui sert de nourriture aux vers à soie. Ces mulberries sont très consommées en Asie et au Moyen Orient et elles commencent à se faire connaître chez nous.

Leurs atouts : ce sont de très bonnes sources de fer, de vitamine C et de resvératrol, d’où leur intérêt en cas de fatigue et d’anémie. Avec un goût sucré qui rappelle le miel, et une texture assez fondante.

A consommer :
seules, pour le plaisir en cas de petite faim, dans un yaourt ou un fromage blanc, dans une salade de fruit, un clafoutis, un crumble, une compote, dans les céréales du petit déjeuner…

Le baobab (Adansonia digitata)

Bio express : le baobab est un arbre emblématique de l’Afrique par sa forme si spécifique, son envergure et sa symbolique. C’est aussi une richesse pour ce continent dont les populations utilisent à la fois le bois (il a la capacité de retenir l’eau car il est spongieux), l’écorce (pour faire des cordages), les feuilles (riches en protéines, elles sont utilisées sous forme de farine et servent aussi à la réalisation de tisanes médicinales), les graines (qui donnent une huile) et la pulpe pour réaliser des boissons et des remèdes traditionnels.

Ses atouts : la pulpe de son fruit est riche en calcium, potassium, manganèse, vitamines C et du groupe B, acides aminés et fibres. Elle est consommée en tant que fortifiant. De plus, ses fibres solubles, considérées comme des prébiotiques, sont bénéfiques pour la flore intestinale et favorisent un transit intestinal régulier. Enfin, le fruit du baobab est apaisant, réparateur, diurétique, favorise la régénération des muqueuses, restaure l’élasticité de la peau… Frais, son goût évoque le de caramel, la poire ou le pamplemousse.

A consommer : sous forme de poudre diluée dans de l’eau (avec un peu de sucre, de miel ou de stévia pour rendre son goût plus agréable), un jus de fruit, de l’eau de coco… Ou encore mélangée à un yaourt, une compote…

L’açaï (Açaï Euterpe Oleracea)

Bio express : cette petite baie d’un violet foncé est très populaire au Brésil où elle pousse en abondance sur un palmier. Elle est l'aliment traditionnel des populations locales d'Amazonie.


Ses atouts : l’açaï procure force et vitalité car il est riche en vitamines B1, B2, B3, C et E, fibres, polyphénols, phytostérols, phosphore, calcium, potassium et fer. Il contient aussi des glycoprotéines ce qui le rend intéressant pour les végétariens. Il possède des saveurs fruitées et cacaotées.

A consommer : entier seul ou en mélange avec d’autres fruits séchés, mixé dans un jus ou un smoothie. Ou sous forme de poudre diluée dans de l’eau ou un jus de fruit pour une boisson revitalisante, dans un yaourt, saupoudrée sur un dessert.

De super pouvoirs

Les critères les plus significatifs pour définir l’intérêt nutritionnel des super fruits sont :
-   Leur teneur en substances antioxydantes végétales de la grande famille des polyphénols : anthocyanes, tanins, flavonoïdes…
-   Leur valeur ORAC : ORAC signifie en anglais Oxygen Radical Absorbance Capacity, autrement dit le pouvoir absorbant des radicaux libres ou la capacité à neutraliser les radicaux libres.

Les radicaux libres sont en effet des molécules instables et très agressives, responsables des phénomènes de vieillissement au niveau cutané, mais aussi invisible, au niveau des cellules.

Sachant que nous sommes soumis en permanence à l’agression des radicaux libres générés par le stress, le tabac, la pollution ambiante, l’exposition excessive au soleil et sans protection, le sport intensif, la cuisson à haute température (notamment au barbecue), la consommation de médicaments,… un bon apport en antioxydants s’impose.

Créée aux Etats-Unis, ORAC est à la fois une méthode de calcul, mais aussi une unité de valeur. Ainsi, plus la valeur ORAC d’un aliment est élevée, meilleur est son pouvoir antioxydant.

Notre besoin journalier en unités ORAC est de l’ordre de 3000 à 5000. Or notre mode alimentaire, trop souvent insuffisamment riche en légumes et fruits, nous fournit à peine 2000 unités ORAC.

Tous les super fruits ont naturellement une forte valeur ORAC, ils sont donc très intéressants pour combler cette carence en substances antioxydantes. A titre d’exemples, le baobab apporte plus de 33 000 unités ORAC / 100 g, l’açai 18 000, l’aronia 16 000 en moyenne.

Les super fruits sont bons pour tous, et plus particulièrement pour :


-    les sportifs : le sport intensif génère en effet beaucoup de radicaux libres,
-    les fumeurs ou les personnes exposées à la fumée du tabac,
-    les citadins,
-    les seniors,
-    les personnes consommant peu de fruits et légumes frais (sources naturelles d’antioxydants),
-    tous ceux qui souhaitent se prémunir naturellement du vieillissement,
-    les personnes qui recherchent des concentrés d’énergie.



Les super fruits ont de beaux jours devant eux pour leurs vertus nutritionnelles et parce que leurs saveurs séduisent un large public. Et il est à parier que d’autres espèces viendront très prochainement faire la Une avec des vertus toujours plus exceptionnelles.

Ils ne viennent en aucun cas remplacer nos fruits de saison, mais en sont un excellent complément d’autant que leurs saveurs s’harmonisent parfaitement.

 

Pour aller plus loin …


Ce site Internet est votre espace. Faites-le vivre !

Laissez vos commentaires, complément d’information et retours d’expériences ci-dessous.

Autres articles qui peuvent vous intéresser