► Retour à la home
Annuaire Vert
Dossier produit
Origine marine
Plongée au coeur des compléments alimentaires marins

Plongée au coeur des compléments alimentaires marins

L’eau est un des 4 éléments majeurs sur terre. Elle participe à la vie et s’avère indispensable aux besoins de l’homme.
La vie est d’ailleurs d’abord apparue dans l’eau, les mers et océans occupent 70% de la surface terrestre, le fœtus humain se développe pendant 9 mois dans son bain de liquide amniotique, notre corps est composé à 70% d’eau…. Pas de doute, nous sommes intrinsèquement liés à l’élément eau !



Preuve supplémentaire, l’eau de mer et le plasma sanguin partagent la même composition en minéraux et oligo-éléments, mais à des concentrations différentes, le liquide marin présentant une concentration 3 fois supérieure à celle du sang.
On doit cette découverte au biologiste français René Quinton, au début du XIXe siècle, qui, fort de ces connaissances a ainsi pu soigner grâce à l’eau de mer, ce « plasma marin », des soldats blessés au front, relancer la croissance d’enfants dénutris…


Se basant sur les travaux de Quinton et sur d’autres connaissances plus récentes sur les bienfaits des produits d’origine marine, des laboratoires proposent des compléments alimentaires mettant à l’honneur l’eau de mer et ses produits, les algues.
Quels sont leurs propriétés ? Qui peut en bénéficier ?
Faisons le point.

 

La mer à boire !


L’eau de mer est naturellement concentrée en sodium, mais aussi en magnésium, en iode…
Plutôt que de boire la tasse, les laboratoires la proposent sous différentes galéniques : ampoules buvables, gélules, comprimés et sprays nasaux.

Vous avez ainsi sûrement dans vos rayons des ampoules buvables d’eau de mer. Celle-ci est proposée sous 2 concentrations différentes :

  •     On parle de solution hypertonique quand la concentration est de 33 g de NaCl par litre (c’est la teneur en sodium qui sert ici de référence). En favorisant la nutrition cellulaire, cette solution recharge l’organisme, pallie les carences, revitalise, reminéralise, dynamise.

Vous la conseillerez lors d’épisodes de fatigue physique comme nerveuse, en cas d’hypotension (le sel va augmenter la tension artérielle), en période d’entraînement physique intense, en phase de convalescence…

 

  •     Et de solution isotonique, quand sa concentration est ramenée, par dilution, à l’équilibre physiologique du corps humain pour correspondre à celle du plasma sanguin. Moins concentrée, elle restitue ainsi l’équilibre cellulaire et réhydrate.

A conseiller pour prolonger les effets de la solution hypertonique, ou aux changements de saison à titre préventif, lors de fatigue passagère, durant la grossesse (ceci cependant à condition que la femme enceinte ne soit pas allergique à l’iode et ne souffre pas d’hypertension).

C’est cette forme liquide (iso ou hyper tonique), la plus pure et la plus originelle qui est à privilégier pour l’eau de mer.


Du fait de sa richesse naturelle en chlorure de sodium, l’eau de mer, très salée est peu agréable à avaler. Placer ses ampoules au frais permet d’atténuer leur goût salé. Vous pouvez aussi conseiller à vos clients d’y ajouter le jus d’un demi-citron.


Mais il existe aussi des gélules et des comprimés de minéraux d’origine marine :

  •     Le magnésium est extrait de l’eau de mer par évaporation dans les marais salants, sous l’effet du soleil et du vent. Récolté sous forme de poudre, il peut ainsi être présenté en gélules ou être ensuite réhydraté et proposé en ampoules buvables.

Rappelons que le magnésium est le minéral antis-stress par excellence et que plus d’un tiers de la population en manquerait. C’est aussi un très bon décontractant au niveau musculaire, à conseiller en cas de crampes mais aussi de paresse intestinale car il agit alors comme un laxatif naturel.

 

  •     Le calcium se trouve naturellement dans l’eau de mer, mais il est surtout présent à très forte concentration dans le lithothamne (du grec « lithos » signifiant pierre), une algue rouge sédimentaire, tellement riche en ce minéral qu’elle en devient dure comme du calcaire ou de l’os (la coupe d’un thalle de lithothamne présente d’ailleurs une structure analogue à celle d’un os !).

 


 

 

Le Saviez-vous?

Le calcium est non seulement l’élément le plus présent dans le corps humain (à hauteur de 1200 mg environ), constituant la trame des os et des dents, mais c’est aussi un très bon minéral alcalinisant, qui, par un effet tampon, aide à neutraliser les acides en excès dans l’organisme.

 

 


 

 

Vous pourrez conseiller avec profit les compléments à base de lithothamne aux seniors, aux adolescents, aux personnes en convalescence après une fracture et à tous ceux (de plus en plus nombreux) qui délaissent les produits à base de lait de vache.


Les sprays : pour respirer à plein nez !


Le nez est une des portes d’entrée de prédilection des microbes présents dans l’atmosphère. Même si des systèmes physiologiques ont été prévus par la nature (poils, cils vibratiles, sécrétion de mucus…) pour les piéger, il peut être nécessaire de renforcer la protection de l’organisme en pulvérisant une solution d’eau de mer dans les fosses nasales.
Vous retrouverez pour les sprays nasaux à base d’eau de mer, comme pour les ampoules, les concentrations iso et hyper-toniques :

  •     Le spray isotonique convient pour un usage quotidien, pour l’hygiène du nez, même chez les tout petits (en utilisant un embout adapté). Un geste à adopter dans le rituel de la toilette de tous les jours, comme le brossage des dents !
  •     Le spray hypertonique s’emploie pour décongestionner les nez bouchés, en cas de rhume ou sinusite. Vous pouvez aussi le conseiller aux ronfleurs et en cas de sécheresse nasale. Son usage restera ponctuel. Il peut être utilisé chez l’enfant à partir de 3 mois.

 


Les légumes de la mer


Vous trouverez par ailleurs dans vos linéaires des compléments à base d’algues marines : laminaires, fucus, nori, wakamé, himanthalia elongata…
Ces « légumes de la mer », très concentrés en minéraux et oligo-éléments, sont très reminéralisants, revitalisants mais aussi détoxifants.
Vous pourrez les conseiller soit en cas de fatigue ou alors dans le cadre de programmes détox ou minceur pour favoriser l’élimination des toxines, suivant les allégations annotées sur les packagings.


L’Alpha et l’Oméga


Enfin, il existe des gélules d’acides gras de la famille des Oméga 3, d’origine marine, composées d’huiles de poissons gras (sardines, anchois, saumons…). Selon leurs dosages en EPA et DHA (les 2 principaux acides gras Oméga 3), ces compléments pourront être conseillés soit pour la beauté et la souplesse de la peau, soit pour le bien-être émotionnel (en cas de coup de blues, baisse de motivation), soit pour l’équilibre du système cardio-vasculaire ou encore pour la flexibilité et la mobilité des articulations.
Pour vous y retrouver, reportez-vous là encore aux indications notées sur les boîtes qui mettent en avant l’une ou l’autre de ces promesses. Ces gélules ne vous empêchent pas de recommander à vos clients de consommer du poisson gras 1 à 2 fois par semaine : sardines, maquereau, saumon… Et d’assaisonner leurs crudités d’huiles végétales riches en Oméga 3 : noix, lin, colza, cameline



La mer n’a sûrement pas encore livré tous ses secrets et il faut s’attendre à y découvrir dans les années futures de nouvelles richesses pour notre santé.

 

 


Ce site Internet est votre espace. Faites-le vivre !

Laissez vos commentaires, complément d’information et retours d’expériences ci-dessous.