► Retour à la home
Annuaire Vert
Dossier produit
Circulation sanguine
Pour une circulation fluide

Pour une circulation fluide

En été, chaleur rime, pour les jambes, avec lourdeurs, gonflements, fourmillements, voire, douleurs…
Au-delà de l’aspect peu esthétique, avoir des chevilles enflées et des jambes gonflées s’accompagne donc d’un véritable inconfort car marcher, rester debout et même assis ou couché, devient alors pénible.

 

Un été de plomb

Les problèmes de circulation veineuse toucheraient 18 millions de personnes en France : 1 femme sur 2 et environ 1 homme sur 3. Et, on l’a bien compris, les hautes températures estivales les accentuent davantage : sous l’effet de la chaleur, les vaisseaux se dilatent rendant le retour veineux plus difficile. Le sang a alors tendance à stagner dans les membres inférieurs (les jambes), entraînant des gonflements et, éventuellement, une inflammation.
Si les femmes sont majoritairement concernées, c’est parce qu’elles sont soumises à des variations hormonales, de la  puberté à la ménopause, et, plus encore, au cours de la grossesse.

Ces autres facteurs sont aussi incriminés dans le phénomène de jambes lourdes :

  • L’hérédité : avoir un père ou une mère souffrant de problèmes veineux prédispose aux jambes lourdes, même si on adopte une bonne hygiène de vie.
  • Le surpoids : la masse grasse rend l’irrigation du tissu veineux plus difficile.
  • L’âge : le phénomène s’aggrave avec le temps, les vaisseaux devenant de moins en moins toniques et résistants.
  • La sédentarité : le travail musculaire favorise au contraire la circulation du sang.
  • La prise d’une pilule contraceptive. Associée au tabagisme, elle peut même augmenter nettement le risque de phlébite.
  • Le port de vêtements serrés et de talons hauts.
  • La consommation d’épices, d’alcool… qui agressent les parois des vaisseaux.

 

Ça se complique

A force de se dilater, les veines deviennent tortueuses et des varices se forment, sans être nécessairement douloureuses car les filets sensitifs nerveux peuvent avoir été détruits. Le problème circulatoire peut aussi être à l’origine d’autres complications et se répercuter au niveau cardio-vasculaire, augmentant le risque de phlébite, due à un caillot dans une veine pouvant entraîner, s’il migre, une embolie pulmonaire (3e cause de mortalité en France).

Quelle veine !

Pour favoriser la bonne circulation du sang dans les vaisseaux et prévenir l’apparition des jambes lourdes, voici les grandes règles d’hygiène de vie à suivre.

A FAIRE :

  • Prendre une douche tiède et la finir par un jet d’eau la plus froide possible, en remontant des pieds vers les cuisses.
  • Faire la chandelle : s’allonger sur le dos dans une tenue confortable, appuyer les pieds contre un mur et rester ainsi quelques minutes en faisant des respirations profondes. En profiter pour se détendre.
  • Consommer des fruits rouges riches en anthocyanes (pigments responsables de leur couleur) très antioxydants mais aussi aux propriétés circulatoires.
  • Surveiller son transit intestinal : la constipation ajoute une pression sur les veines (d’où l’apparition d’hémorroïdes).
  • Bien s’hydrater (avec de l’eau !) pour éliminer plus facilement les toxines qui stagnent dans les vaisseaux engorgés.
  • Marcher le plus souvent possible : on n’a pas trouvé meilleur veinotonique ! L’appui du pied sur le sol aide en effet le sang à remonter le sang dans le mollet, dont le muscle agit comme une pompe pour amener le sang au cœur.
  • Porter des vêtements amples, fluides, en matières légères comme le coton ou le lin.
  • Surélever ses jambes en position assise, et aussi la nuit en plaçant un petit coussin sous son matelas.
  • Appliquer des compresses froides sur les pieds et les jambes le soir.
  • A la plage, marcher en bord mer, avec l’eau à mi-hauteur des mollets : pour un massage naturel réalisé par le mouvement des vagues.


A NE PAS FAIRE :

  • S’exposer longuement au soleil et à toute source de chaleur.
  • Prendre des bains chauds et prolongés.
  • Rester statique, piétiner, croiser les jambes.
  • Pratiquer des sports avec des impacts violents (squash notamment).
  • Porter des vêtements qui compressent la taille, les jambes, les chevilles.   
  • Fumer : le tabac augmente les complications, en particulier au niveau veineux.
  • Opter pour le chauffage par le sol.

 

C’est à vous

Vous pouvez aussi conseiller ces produits présents dans votre magasin à vos client(e)s souhaitant alléger leurs jambes :

Au rayon alimentaire :

  • Des framboises, des fraises, du cassis, des groseilles… frais, en jus… dont les composés naturels (anthocyanes, tanins, vitamine C, PP…) renforcent la résistance des vaisseaux et diminuent leur perméabilité, et agissent sur la microcirculation (au niveau des capillaires sanguins).
  • Des légumes et des fruits en abondance, des céréales complètes, du son de blé…, autant de produits naturellement riches en fibres qui vont faciliter le transit intestinal.
  • Des Oméga 3, fluidifiants naturels, à trouver dans les poissons gras (sardines, maquereau, hareng, saumon), les huiles de colza et cameline, les noix et leur huile, la mâche, les graines de lin, etc.
  • Des aliments riches en vitamine E, antioxydante et protectrice des vaisseaux : noix, amandes, germe de blé, huiles végétales, etc.

 

Au rayon compléments alimentaires :

  • Des capsules d’huiles de poissons riches en Oméga 3.
  • Des plantes circulatoires : l’incontournable vigne rouge, qui redonne aux vaisseaux leur élasticité, diminue les œdèmes, soulage jambes lourdes et varices. A conseiller sous forme d’ampoules à diluer dans 1 bouteille d’eau pour obliger à boire, ou sous forme de gélules ou comprimés qui sont quelquefois plus dosés en principes actifs (vérifier les étiquettes pour comparer). Mais aussi le marronnier d’Inde, l’hamamélis, le petit houx, le cyprès… Vous les trouverez seules, ou en duo, ou encore dans des cocktails circulatoires très intéressants pour leur synergie et dont le goût est souvent plus agréable que les plantes seules, du fait de l’ajout d’arômes naturels, de jus de raisin…
  • Toutes ces plantes circulatoires sont à déconseiller pendant leurs règles aux femmes qui ont déjà un flux abondant, et pendant la grossesse.


Au rayon cosmétiques :

  • L’hydrolat de menthe poivrée à vaporiser sur les jambes pour un effet frais très agréable, immédiat. Cet effet sera amplifié si le flacon a été préalablement placé au réfrigérateur.
  • L’hydrolat de cyprès, toujours en vaporisation, pour stimuler la circulation.
  • Des gels circulatoires : à base de menthol ou d’huile essentielle de menthe, d’algues, de plantes circulatoires… pour un effet frais qui dure longtemps. Certains, grâce à leur texture non grasse, peuvent être appliqués à tout moment.
  • Du gel d’aloe (à mettre au frais), une huile au marron d’Inde, etc.
  • Des huiles essentielles circulatoires et rafraîchissantes : cyprès, lentisque pistachier, menthe poivrée, à mélanger à une huile végétale de noyau d’abricot, jojoba ou amande douce, pour réaliser facilement une huile de massage circulatoire. L’huile essentielle de menthe poivrée peut aussi être utilisée sur des compresses humides à appliquer sur les jambes (son effet « glaçon » étant très puissant, très peu de gouttes suffisent).
  • Du sel de la Mer Morte idéal pour réaliser un  bain de pieds. Il suffit pour cela de diluer dans de l’eau froide une poignée de ces sels avec 2 gouttes d’huile essentielle de cyprès, lentisque pistachier ou menthe poivrée, puis d’y placer les pieds pendant environ 10 minutes.


 
Enfin, une info utile pour les femmes soucieuses de leur silhouette et de l’aspect de leur peau : la cellulite est accentuée par une mauvaise circulation du sang, et se loge sur des zones du corps mal irriguées où se déposent ainsi facilement des déchets. Relancer la circulation par le sport, le massage, la prise de plantes circulatoires, aide, dans le cadre d’un programme minceur complet, à réduire cet aspect capitonné de la peau.

 

 

 


Ce site Internet est votre espace. Faites-le vivre !


Laissez vos commentaires, complément d'information et retours d'expériences ci-dessous.

Autres articles qui peuvent vous intéresser