► Retour à la home
Annuaire Vert
Dossier produit
Sucres alternatifs
Tous les sucres sont dans la Nature

Tous les sucres sont dans la Nature

Le goût pour la saveur sucrée est inné. C’est en effet le tout premier que le nouveau-né expérimente en tétant le sein de sa mère. Et, toute sa vie, il gardera le souvenir de ce goût si doux, associé à la sécurité, au confort, à l’affectif.
C’est pourquoi certains d’entre nous recherchent tant le sucre et ses produits dérivés car il procure instantanément réconfort et bien-être. Et ce, encore plus en cas de stress, de fatigue, de déprime...

 

Un ami qui ne nous veut pas que du bien…


Seulement, et ce n’est plus à démontrer, le sucre est loin d’être notre meilleur ami… 
Accusé à juste titre de provoquer des caries, il est aussi incriminé dans la prise de poids : l’organisme ne sachant pas utiliser les sucres consommés en excès, il les transforme en graisses et les met en réserve dans le tissu adipeux. Il est par ailleurs déminéralisant, surtout s’il est blanc, donc très raffiné, car il est alors dépourvu de substances minérales précieuses, et accélère les phénomènes de vieillissement des cellules car il les attaque en provoquant une réaction de « caramélisation », notamment au niveau des protéines de la peau.
Sans parler de la pathologie du diabète dans laquelle le pancréas n’est plus capable de gérer, via l’insuline, le sucre en excès dans le sang, ce qui entraîne de nombreuses complications.
Face à ce constat, il existe bien heureusement des alternatives à ce sucre blanc pour mettre, malgré tout, un peu de douceur dans sa vie et dans son assiette !


Le plus royal : le miel


Impossible de faire un article sur les douceurs sucrées sans citer le miel ! Ce nectar des abeilles ravit nos papilles depuis toujours. Liquide ou plus crémeux, de bruyère, de châtaignier, d’acacia ou encore « mille fleurs », le miel restitue une partie des principes actifs des plantes dont il est issu ce qui en fait un produit bénéfique pour la santé et pas une simple douceur sucrée. Majoritairement composé (à 75 à 80%) de sucres (fructose, glucose, saccharose, maltose), il contient aussi de l’eau, des protides, des vitamines (surtout du groupe B) des substances qualifiées d’antibiotiques (des inhibines qui stoppent le développement des bactéries et des défensines), des oligo-éléments des flavonoïdes (antioxydants) et, à condition de ne pas être pasteurisé, des enzymes.
C’est un sucre beaucoup plus digeste que le saccharose (sucre blanc), grâce aux glucides qui le composent, et aussi parce qu’il exercerait un effet prébiotique en améliorant la croissance et l’activité de bonnes bactéries intestinales, les bifidobactéries et les lactobacilles.
Pour le plaisir comme pour le bien-être, le miel a tout bon !

 

Le plus gourmand : le sucre de coco


Obtenu à partir de la sève de fleur de cocotier selon un procédé artisanal, il est plus juste de le dénommer sucre de fleur de coco. Doté de notes de caramel vanillé, c’est un vrai délice en pâtisserie ou dans un yaourt, du fromage blanc. Il est aussi intéressant sur le plan nutritionnel :
composé à 90% de fructose et à 10% de saccharose, ce sucre a un faible index glycémique ce qui lui évite de provoquer un pic de glycémie dans le sang.
Côté beauté, vous pouvez aussi le conseiller à vos clientes pour réaliser une exfoliant maison en mélangeant 1 cuillère à soupe d'huile végétale de leur choix avec 1 cuillère à soupe de sucre de coco (de petits grains pour le visage, de plus gros pour le corps).


La plus légère, la stévia


La stévia rebaudiana appartient à la famille des Astéracées et provient d’un arbuste du Nord de l’Amérique du Sud (surtout Brésil et Paraguay).
Ses feuilles sont utilisées comme édulcorant naturel du fait de leur pouvoir sucrant 20 fois supérieur à celui du sucre raffiné traditionnel, le saccharose : 500 mg de poudre de stévia (1/4 de cuillère de café) représentent ainsi l’équivalent d’un morceau de sucre .
Dans le collimateur des autorités sanitaires, la non toxicité de la stévia et son absence d'effet hypoglycémiant ont pourtant été démontrées à l’occasion de plusieurs expérimentations réalisées ente 1931 et 1982. Les personnes devant surveiller leur consommation de sucre pour des raisons de santé, ou par souci de préserver leur silhouette, ont donc de bonnes raisons de consommer de la stévia pour sucrer leurs boissons chaudes, une compote
La stévia est proposée sous forme liquide, en poudre ou encore en pastilles (« sucrettes »).
Les jardineries proposent aussi désormais des plants de stévia, à remettre en terre ou à laisser en pot sur un balcon, dont les feuilles peuvent être utilisées dans une infusion ou encore dans du maté.
Petit bémol : la feuille de stévia possède un goût un peu amer, assez proche de la réglisse, qui peut gêner certains.


La plus sirupeuse : la sève de kitul


Le Kitul, Caryota Urens, est un palmier avec des grandes et belles fleurs poussant au Sri Lanka.
On extrait de la tige de la fleur une sève onctueuse à la couleur ambrée et aux fines notes de caramel.
Riche en vitamines B12, B1, C, en calcium et fer, cette sève contient à parts égales 3 glucides, le fructose, le glucose et le saccharose : cet équilibre rare annule les sucres ingérés, évitant ainsi à l’organisme de les stocker et donc de prendre du poids.
La sève de kitul s’allie harmonieusement avec les fromages frais de vache, brebis ou bufflonne, mais on peut aussi en napper une salade de fruits, des crêpes ou des pancakes au petit déjeuner.
Supportant la cuisson jusqu’à 200°C, cette sève permet aussi de réaliser des recettes sucrées traditionnelles (pommes au four, tartes) ou plus exotiques (flan au lait de coco, gratin de bananes...).


Le plus discret, le xylitol


Le xylitol est le sucre extrait de l’écorce du bouleau. Il est totalement naturel même si son nom peut faire penser à un édulcorant de synthèse. D’origine végétale, ce sucre, présenté sous forme de poudre blanche, n’acidifie pas l’organisme et préserve l’équilibre acido-basique (si souvent perturbé), il ne provoque pas de caries et son index glycémique est très faible (8).
Très commun dans les pays scandinaves où il est largement consommé, le xylitol est par contre peu courant en France.

 

Alors que le sucre blanc, même bio, doit être évité au maximum pour les raisons évoquées plus haut, n’hésitez par contre pas à conseiller ces alternatives sucrées saines et savoureuses qui conviendront au plus grand nombre et raviront vos clients, même ceux qui souhaitent préserver leur santé, leur ligne et leurs dents.

 

 


Ce site Internet est votre espace. Faites-le vivre !


Laissez vos commentaires, complément d'information et retours d'expériences ci-dessous.