► Retour à la home
Annuaire Vert
Dossier produit
Un joli hâle naturellement !
Un joli hâle naturellement !

Un joli hâle naturellement !

Les UVA/UVB, quelle différence ?

Le bronzage,  une histoire de pigmentation. 

Comment bien conseiller vos clients pour activer le bronzage naturellement ?

Quels  compléments alimentaires conseiller ?

Zoom sur les crèmes solaires bio.

Pour aller plus loin …

 


Les UVA/UVB, quelle différence ? 

 

Le bronzage est une réaction d'adaptation et de défense de la peau face aux rayons du soleil. Être bronzé signifie que la peau a mis en place des mécanismes de protections contre les rayons UVB  afin d’éviter les coups de soleil.  En revanche, cette protection est insuffisante contre les UVA, les rayons qui atteignent les couches profondes de la peau  et qui altèrent sur le long terme le capital soleil reçu à la naissance. 

 

 


Le capital soleil

Le capital soleil correspond à la quantité totale de rayons solaires que chaque individu peut recevoir tout au long de sa vie sans endommager les capacités d'autoréparation de la peau. Lorsque ce capital est épuisé, les cellules endommagées ne peuvent plus être réparées. La peau ainsi fragilisée subit un vieillissement accéléré. Ce capital soleil varie pour chaque personne en fonction de sa couleur de peau.


 


Les rayons solaires sont classés en fonction de leur longueur d’onde : les ondes courtes et les ondes longues. Plus le rayon est long, plus il pénètre profondément dans la peau et l’endommage. Les rayons les plus courts (rayon X, gamma, bêta, UVC) sont arrêtés par la couche d’ozone. En revanche, les rayons UVA et UVB, des ondes plus longues, parviennent jusqu’à la surface de la Terre. Les UVB sont directement responsables du bronzage : sous leur action, la peau brunit pour se protéger des coups de soleils. Les UVA sont les plus dangereux : ils pénètrent la peau en profondeur, et  causent des dégâts importants aux cellules. Les expositions intenses et répétées accélèrent le vieillissement de la peau, et favorisent les cancers cutanés, surtout si  une mauvaise hygiène de vie est associée (alimentation, alcool, tabac).

 

Le bronzage,  une histoire de pigmentation


La pigmentation est un processus complexe qui a lieu dans les follicules pileux et dans l’épiderme, la couche la plus superficielle de la peau. A ces endroits, des cellules spécialisées appelées mélanocytes produisent la mélanine, le pigment qui donne à la peau sa couleur. Ce pigment est  ensuite enfermé dans des « sacs » (les mélanosomes)  qui sont envoyés vers la surface de la peau. Leur but est d’entrer en contact avec les cellules qui forment la couche la plus résistante de notre épiderme, c’est-à-dire les kératinocytes.

 Les cellules de l’épiderme sont constituées  à 80% de kératine. Les kératinocytes sont les cellules qui produisent la kératine.

Face aux rayons UV, la mélanine protège les cellules de la peau et empêche le développement de cancers cutanés. Plus les mélanosomes (les « sacs » remplis de mélanine) sont gros et nombreux, plus la couleur de la peau sera foncée.

Blanche, rosée, noire, la peau se décline dans toutes les couleurs…

La palette de couleur est vaste chez l’être humain, cela n’est pas tant par nombre de mélanocytes présents dans l’épiderme : il est sensiblement le même chez les peaux noires, blanches, asiatiques… C’est  plutôt le mélange de 4 pigments qui donne à la peau sa teinte : le rouge du sang oxygéné dans les capillaires, le bleu du sang chargé en CO2 dans les veinules, l’orangé des caroténoïdes alimentaire, et la couleur de la mélanine.

La mélanine se décline en deux teintes,  l’une noire et l’autre rouge.  Seule la mélanine noire (plus importante chez les personnes à peau foncée) est protectrice vis-à-vis des UV car elle renvoie la lumière. Les personnes à la peau mate ou foncée sont donc mieux protégées du soleil que les personnes à la peau claire chez qui la mélanine rouge est prédominante.

La couleur de la peau et à fortiori l’intensité du bronzage reposent surtout sur le type de mélanine que la peau produit, le transport et la dispersion de ce pigment à  la surface de la peau. L’exposition progressive au soleil ainsi que l’apport en caroténoïdes alimentaires sont les paramètres modifiables pour améliorer le bronzage.

 

 

 

 

 

 

Comment bien conseiller vos clients pour activer le bronzage naturellement ?


L’alimentation « soleil » :

Un joli teint halé ce prépare bien avant de partir au soleil. Une alimentation saine, riche en caroténoïdes activera d’autant mieux le processus de bronzage.

Les caroténoïdes sont une classe de pigments très répandue dans les végétaux mais on en trouve également dans les produits et sous-produits animaux. Le béta carotène, essentiellement présent dans les végétaux, fait partit de cette famille. Il est précurseur de  la vitamine A, qui elle se trouve uniquement dans les produits animaux (œufs, abats, produits laitiers, viandes, poissons)

 

Les aliments riches en caroténoïdes : 

  • Fruits : la carotte, le melon, l'abricot, la pêche jaune,  la mangue, la papaye, les framboises, les myrtilles, l’açaï …              

 

  • Légumes : épinards, chou frisé, cresson, persil, carotte, poivrons, tomates…. A consommer crus ou décrudis de préférence pour conserver leur propriétés.


  • Les algues : plus de 100 caroténoïdes ont été identifiés à partir de ces organismes. N’hésitez pas à conseiller des tartares d’algues marinés, ils sont délicieux sur des toasts. On en trouve aussi à saupoudrer, ou en gélules (spiruline, klamath)

 

  • Le  pollen frais : en particulier le pollen de Ciste, très riche en caroténoïdes. Il contient également des ferments lactiques, des glucides, des acides aminés, des micros-nutriments, des vitamines (B, C et E), des minéraux, des polyphénols, des antioxydants. Pour un teint de pêche, conseillez 1 cuillère à soupe tous les matins au petit déjeuner! 


 


Le saviez vous ?

Les aliments verts contiennent des taux très importants de bêta-carotène. Le pigment jaune / orangé est masqué par le vert de la chlorophyle.

 

 


 

 

 

Quels  compléments alimentaires conseiller ?


Certains compléments alimentaires se révèlent particulièrement efficaces pour booster le bronzage de façon naturelle. 

Des gélules à bases de caroténoïdes se révèlent être un bon classique si les caroténoïdes sont d’origine naturelle. Ils sont généralement associés à une base végétale (huile carotte par exemple) et à des antioxydants (Vit E, C).

 

 

De l’Urucum pour une peau dorée et protégée:


La poudre d'Urucum est très riche en bêta-carotène : 500 fois plus que la carotte ; ce qui lui donne la propriété de préparer la peau au soleil. Elle contient également de nombreux oligo-éléments comme le zinc, le magnésium, le sélénium, et le cuivre.

L'Urucum est une plante d’Amazonie traditionnellement utilisée pour se protéger du soleil et des moustiques.

Vendu en gélules en magasin bio, on peut aussi le trouver en poudre, comme condiment à intégrer dans des sauces, boissons et plats.

 


     

 

Huile d'argousier:

Riche en oméga 7, c'est un excellent hydratant et protecteur de la peau et des muqueuses. Pour une action globale, mieux vaut la prendre en gélule. On la trouve aussi dans des crèmes et des onguent pour traiter les brûlures ou pour régénérer la peau. L’argousier est utilisé  dans certaines crèmes solaires, en raison de sa capacité à filtrer les rayons UV.

 

 

 

 

 

Zoom sur les crèmes solaires.

 


   

Les crèmes solaires non bio contribuent à polluer la nature, et se révèlent dangereuses pour la peau (allergies, irritation) ainsi que pour le système hormonal.

Informez vos clients, et proposez-leur une alternative : une crème bio, avec des filtres minéraux qui ne sont pas absorbés par la peau et qui agissent comme un miroir, en réfléchissant les UV.

Les pigments naturels (dioxyde de zinc ou de carbone) contenus dans ces crèmes sont mélangés à une base végétale (ou à du vrai yaourt pour l’une d’elle !), enrichit en vitamine E, eaux florales, extraits naturels (aloès, rose, camomille,…). Tout pour préserver la peau du soleil, et maintenir une bonne hydratation.

Les crèmes solaires Bio qui laissent des traces sont bien rares aujourd’hui, leurs  textures rivalisent avec les non bio, et  sur le plan qualitatif, elles les battent à plates coutures. Votre corps  et les poissons vous remercieront !

 

 

 

Pour aller plus loin …


 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ce site Internet est votre espace. Faites-le vivre !


Laissez vos commentaires, complément d’information et retours d’expériences ci-dessous.