► Retour à la home
Annuaire Vert
Dossier produit
Interview
Interview de Dominique Hunka-Gely

Interview de Dominique Hunka-Gely


Dominique Hunka-Gely est Praticienne de Santé en Naturopathie et Réflexologie Plantaire à Toulouse et Professeur à l’école de naturopathie ISUPNAT à Paris.


Tout d’abord, pouvez-vous nous présenter la naturopathie ?

La Naturopathie est une approche globale de la personne qui aide à retrouver la santé en stimulant le processus vital d’autoguérison par des méthodes exclusivement naturelles.
L’hygiène de vie est la base de la démarche naturopathique : alimentation, sommeil, exercices respiratoires, gestion du mental, exercices physiques en sont les principaux piliers, auxquels on peut adjoindre d’autres techniques telles l’utilisation des plantes sous différentes formes, l’hydrologie, les massages, la réflexologie. Il est important de préciser que la Naturopathie s’attache à rééquilibrer le terrain de la personne et non à agir directement sur les symptômes, ceux-ci n’étant que l’expression d’un déséquilibre organique.

 

Vous pratiquez aussi la réflexologie plantaire, que peut-elle soulager ou soigner ?

La réflexologie plantaire est une technique manuelle qui consiste à stimuler des points et des zones réflexes déterminés du pied pour calmer ou activer les organes correspondants.
Elle permet d’agir sur l’ensemble des systèmes de l’organisme : digestif, nerveux, glandulaire, ostéo-musculaire, respiratoire…
Elle peut être pratiquée à tous les âges de la vie (du bébé à la personne âgée) en adaptant la séance à la personne.
Ses bénéfices sont multiples et les bienfaits sont ressentis immédiatement : calme, détente, relaxation, regain d’énergie, soulagement des zones de contractures.
Elle aide à relancer et réguler les grandes fonctions organiques qui sont l’assimilation, l’élimination et la récupération.
Ses effets sont bien sûr optimisés par un travail sur l’hygiène de vie en parallèle.

 

Vous avez travaillé avec des magasins bio, en quoi consistait votre collaboration ?

Pendant 2 ans, je suis intervenue dans un magasin bio pour faire du conseil avant tout dans les domaines des compléments alimentaires et de la cosmétique, mais également en alimentation.
En effet, beaucoup de produits vendus en magasin bio sont mal connus des clients qui s’interrogent sur la façon de les utiliser, leur intérêt nutritionnel, leur saveur.
Nous avions également mis en place des ateliers de cuisine bio mensuels à thème, basés sur les produits de saison.
L’objectif étant de faire découvrir des aliments, des façons de cuisiner différentes autour de recettes simples, faciles à réaliser et goûteuses.
Ces ateliers étaient des moments d’échanges conviviaux. L’élaboration des recettes en commun était l’occasion de discuter de l’intérêt nutritionnel des ingrédients utilisés et de donner envie de reproduire ces recettes chez soi.

 

Quelles étaient les demandes les plus fréquentes que vous adressez les clients de ces magasins bio ?

Les questions étaient très diverses et variées, mais aussi très saisonnières.
Devant l’offre des compléments alimentaires, il n’est pas toujours évident de s’y retrouver pour les clients et de choisir le produit le plus approprié à leur situation.
Les produits détox aux printemps, ceux pour se protéger des infections hivernales en automne, pour améliorer son sommeil, enrayer une fatigue qui traine ou encore venir à bout de problèmes de peau.
Ma démarche n’était pas de donner un produit pour un produit mais bien, aux travers de quelques questions, de comprendre au mieux la problématique de la personne et de la conseiller en ce sens en associant toujours des notions de nutrition et hygiène de vie aux compléments alimentaires, sans pour autant faire une consultation en magasin, chose impossible, mais en apportant des réponses à court terme et en donnant des axes de réflexion à moyen et long termes.

 

Quels conseils pourriez-vous donner aux responsables de magasins bio pour bien répondre aux questions de leurs clients en termes d’alimentation ?

Le domaine de l’alimentation est très discuté et contre-versé, il suffit de lire la presse et de voir tous les livres sur le sujet.
Il est difficile de se faire son opinion et ne pas se laisser emporter par les effets de mode.
Il ne s’agit pas de prendre parti mais d’informer le consommateur, voire même d’éduquer aux bases de la nutrition.
Différentes actions peuvent être menées :

  •     Ateliers « découverte produits » pour mettre en avant certains aliments de base avec des idées recettes, des dégustations…
  •     Conférences / discussion sur les grands sujets de nutrition qui font débat : les laits animaux, le sucre, le gluten, les graisses, l’équilibre alimentaire….
  •     Mettre à disposition des fiches « aliments santé » pour informer des intérêts nutritionnels.

Manger bio est une chose, se nourrir bien en est une autre !
Il n’est pas toujours facile de sensibiliser les consommateurs à la nutrition tant le conditionnement  médiatique est tenace et les messages contradictoires avec les réels besoins nutritionnels humains.
Mais il me semble que l’atout des magasins bio, par rapport aux supermarchés qui ont des rayons bio, est justement d’apporter en plus aux consommateurs de l’information, non seulement sur la provenance et la qualité des aliments mais aussi sur la nutrition, la santé par l’alimentation…. C’est quelque part  avoir un rôle d’éducateur au « manger mieux » !


 

Enfin, quelle est votre « ordonnance bien-être » pour le Printemps ?

Tout d’abord user et abuser des aliments que nous offre la nature en cette saison : jeunes carottes, navets nouveaux, asperges, poireaux de printemps, radis, oignons blancs, aillet, herbes aromatiques, fraises et bientôt les petits pois et autres primeurs. Ils sont tous de véritables alliés detox.
Privilégier les végétaux crus ou juste cuits à la vapeur pour bénéficier de toute leur richesse nutritionnelle, les  accompagner de jeunes pousses (épinard, roquette, pissenlit) et de graines germées comme l’alfalfa, le radis noir…
Opter pour une alimentation légère, à dominante végétale avec cependant de bonnes huiles de 1ère pression et varier les sources de protéines végétales et animales.
Intensifier le travail de détox organique avec des tisanes d’Orthosiphon, Romarin, Fumeterre associés à des plantes digestives : Menthe poivrée, Anis vert, Fenouil.
Enfin, pour un drainage en douceur de saison, penser à la cure de Sève de bouleau fraiche qui est en plus une merveilleuse source de minéraux et enzymes.
A la sortie de l’hiver, les organismes sont fatigués par les excès alimentaires, le manque de soleil, d’activité physique, les conditions climatiques. Rien ne sert de l’épuiser un peu plus avec des « régimes détox » trop drastiques.
Mieux vaut agir en douceur et progressivement sans oublier que le sommeil et les sorties en plein air dans la nature pour bien s’oxygéner sont des facteurs essentiels pour retrouver bien-être et vitalité.


Merci à Dominique Hunka-Gely pour cette interview.

 

 

Ce site Internet est votre espace. Faites-le vivre !


Laissez vos commentaires, complément d’information et retours d’expériences ci-dessous.